Mon cher Cupidon et tous tes acolytes

woman knife in heart

Mon cher Cupidon. Ah pis tant qu’à y être, ajoute donc Père Noël, Lapin de Pâques et Fée des dents pis tous les autres de ta bande que j’oublie.

Depuis quelque temps, je dois avouer que vous me tapez un brin sur les nerfs.

Ne vous y trompez pas, je suis aimée et choyée par la vie. J’ai un amoureux génial, des enfants adorables que j’aime plus que tout. J’ai des amis, pas des tonnes, mais des vrais.

Ce n’est pas une question de surexposition même si, Père Noël, je t’aime bien, mais voir ta face mi-octobre, ça me plonge un peu trop vite dans le tourbillon des fêtes. Ce n’est pas non plus une histoire de croyances religieuses qui m’empêche de profiter à fond des joies de votre bande de joyeux lurons. Ni mon côté cheap mal assumé, même si ces fêtes viennent à nous coûter la peau des fesses.

Ce qui me tape sur le gros nerf à propos de vous, c’est votre façon de me balancer en pleine face que je ne suis pas une vraie bonne maman.

12

Je suis du genre à oublier d’acheter des cœurs en chocolat à mes enfants, à ne pas capturer de lutins parce que le Père Noël ne peut pas se retrouver seul à faire tous les cadeaux et toute la job et j’oublie occasionnellement de caller Fée des dents quand elle a de la job.

Bref, ce qui m’énerve chez vous, c’est la pression que je ressens quand mon fils rentre de l’école avec quinze valentins/bonbons et que le mien fait juste dire merci, avec le sourire, son plus beau , parce qu’il n’a rien à donner en retour. Parce que sa mère n’allume pas que c’est la fête de Cupidon à l’école. Parce que ça ne fait pas partie de sa liste de priorités.

Vous me donnez l’impression d’être une fois de plus une bien mauvaise mère.

Prenez-le donc pas mal si je lève les yeux au ciel quand je vous croise. Je vous aime bien de temps à autre, à petite dose.

En attendant notre prochaine rencontre, je vais jouer avec mes enfants, profiter de mon amoureux et partager de bons moments avec mes amis sans calendriers, ni chocolats.

Sans rancune.

La p'tite mère
LA P’TITE MÈRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *