À la plus belle des amies

two friends hands

Je ne savais pas qu’il existait quelque part en ce monde quelqu’un comme toi. Je ne savais pas qu’à l’âge adulte, on pouvait être comprise et aimée par quelqu’un qui n’avait jamais fait partie de notre vie auparavant. Je ne savais pas que l’amitié pouvait encore donner des ailes quand on a franchi le cap des vingt-cinq ans, qu’on a toutes nos dents et trois enfants.

Je ne savais pas qu’on pouvait trouver aux tréfonds du regard d’une amie autant de respect et de compassion. Je ne savais pas qu’il existait des gens comme toi, qui savent écouter avec leur cœur et qui ne jugent jamais avec leur tête.

Je ne savais pas qu’il existait des gens dont on a envie d’écouter les histoires à l’infini et à qui on souhaite prêter son épaule nuit et jour, sans relâche, jusqu’à ce que toutes les larmes du monde aient été épuisées et que les premiers rayons de soleil parviennent enfin à sécher les joues sur lesquelles elles ont coulé. Je ne savais pas que la douleur d’une amie pouvait nous faire aussi mal.

Je ne savais pas qu’il était possible d’être assise là, sans parler, dans le silence, sans malaise. En étant simplement reconnaissante que le vie ait mise une personne aussi incroyable sur notre chemin pour traverser les moments doux et les moments durs. Une confidente qui peut nous entendre sur tous les sujets que l’amour ne pourra jamais supporter, que les enfants ne pourraient pas entendre, qui inquiéteraient les parents et que les inconnus jugeraient.

Je ne savais pas qu’on pouvait avoir envie de voir quelqu’un en boucle, à l’infini, par amitié et sans amour. Qu’il était possible d’avoir autant à se dire. Qu’il est impossible à ce point de ne jamais avoir envie de partir.

Je ne savais pas qu’il existait des personnes capables d’insuffler à ceux qu’ils aiment autant de fierté et de confiance. Et je ne savais pas que je pouvais avoir envie d’en insuffler autant en retour.

Je ne savais pas qu’on pouvait partager les grands moments de son quotidien avec quelqu’un  qui ne sait qu’éprouver du bonheur pour le nôtre sans jalousie, sans envie, sans arrière-pensée. Avec juste l’envie de célébrer la bonne humeur. En mettant ses nuages sombres de côté.

Je ne savais pas que quelqu’un pouvait colorer notre vie à ce point de couleurs qu’on ne connaissait pas et la rendre aussi belle et tellement plus grande qu’elle ne l’était par la richesse de la différence.

Je ne savais pas qu’il existait des gens tels que toi. Qui mérite tout le bonheur et le respect du monde. Et avec qui je souhaite parcourir la vie. Parce que c’est tellement plus facile. Parce que c’est tellement plus beau.

Merci de faire partie de ma vie, mon amie.

logo parfaite maman cinglante

 


2 thoughts on “À la plus belle des amies

  1. Lysiane Répondre

    Elle a de la chance de t’avoir, cette amie <3

  2. Annie Répondre

    C’est exactement ce que je vie avec ma meilleure amie Annie depuis 18 ans 1/2 , je suis extrêmement chanceuse de l’avoir dans ma vie.
    Je t’aime ma meilleure amie pour le vie. 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *