Les fantômes de mon passé ne viendront pas hanter ta garde-robe

woman with kid back on fall

Viens ici mon grand, maman veut te parler.

Le temps passe vite, j’te vois grandir, te forger un caractère avec des défauts et des qualités. J’te cacherai pas que ça me fait peur. Je n’ai pas envie de te laisser grandir, sans rien dire. Je sais que de se faire dire de ne pas faire les mêmes erreurs que sa mère, c’est désagréable. Je sais aussi que peu importe ce que je vais te dire, tu vas garder la même opinion jusqu’à ce que tu réalises les choses par toi-même.

Je ne passerai pas mes journées à te faire la morale. Même si je le faisais, ça ne changerait rien. Mais fais attention, il y a beaucoup plus d’émotions que tu ne le crois dans ton p’tit cœur. Apprends à les écouter. Apprends à les comprendre. Et si tu ne les comprends pas, viens me voir, je serai là.

La colère est une émotion énormément puissante et comme maman, je sais que tu as de la difficulté à la gérer. J’aimerais que tu apprennes à la sortir de toi, à l’extérioriser, mais n’oublie jamais qu’il y a une manière de le faire. Si tu ne trouves pas, viens me voir, je serai là.

Tu feras face à de l’incompréhension et au sentiment d’impuissance face à certaines situations. Ne porte pas le poids du monde sur tes épaules. Viens le porter sur les miennes, je serai là.

Parfois, tu vas être impulsif et tu vas faire ou dire des choses beaucoup trop vite. N’aie pas peur de te reprendre et de t’excuser, il n’est jamais trop tard pour soulager ta conscience et te faire pardonner tes erreurs. Si tu ne le fais pas, tu seras tôt ou tard blessé par l’accumulation de toutes les blessures que tu auras enfouies au fond de toi. Si tu as blessé quelqu’un, ne sois pas timide ou orgueilleux pour retourner vers lui et te faire pardonner. Tu apprendras de grandes choses en assumant tes paroles et tes actes.

Sois fier de ce que tu es et de ce que tu ressens et ne te cache jamais derrière quelqu’un que tu n’es pas. Tu vas finir par te perdre et ce n’est jamais bon signe.

Je te dis tout ça aujourd’hui parce que maman, à ton âge, a fait tout le contraire. J’ai réalisé avec le temps que je me suis fait beaucoup de mal en cachant ma sensibilité derrière une carapace. Je te vois aller, je sais que tu me ressembles énormément et j’aimerais te faciliter le chemin.

Maman a longtemps mal géré ses émotions en croyant que personne ne pouvait la comprendre. Et c’était une erreur que je ne veux pas te voir commettre. Je ne me le pardonnerais pas.

N’aie jamais peur de la personne que tu es. N’aie jamais honte de toi, ni de ce que tu ressens. Et rappelle-toi que je serai toujours là pour toi.

La Fée Imparfaite
LA FÉE IMPARFAITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *