Tes gros yeux pleins de jugements

woman loser sign

Je voulais juste te dire qu’aujourd’hui, je les ai vus, tes gros yeux remplis de jugements, pis que je l’ai entendu, le p’tit commentaire constructif que t’as passé entre tes dents. Mais tu sais quoi ? Ça ne me dérange pas.

Quand je suis allée à l’épicerie pis que mon deux-ans m’a pété une coche monumentale pour avoir un merveilleux coco surprise, pis que je lui ai acheté dans un soupir. Tes yeux ont roulé tellement haut que je me suis demandé s’ils étaient pour rester pognés là. Sache que moi, aujourd’hui, je suis arrivée en retard à la job parce que mon plus vieux qui est TDAH avait encore oublié sa boîte à lunch, que j’ai eu une réunion qui a pris toute mon heure de dîner, que je suis affamée, pis que je suis restée prise dans le trafic après mon shift  et que donc je suis arrivée en retard au service de garde où j’ai dû affronter le regard qui tue de l’éducatrice obligée de faire de l’overtime à cause de moi. Ça fait que j’ai décidé de l’avoir facile un peu après tout ça.

Quand je suis allée reconduire mes enfants au CPE en sweatpants parce que j’ai pris une journée de congé pour moi, je l’ai vue ta face de Miss-Parfaite-qui-va-à-la-piscine-avec-ses-enfants-pour-ensuite-faire-des-biscuits-dans-la-joie-et-l’allégresse me juger gros comme le bras. Sache que moi, ma mère sort d’un cancer pis que des mois durant, je l’ai accompagnée à tous ses traitements en plus de faire l’entretien de sa maison et de tenir la mienne à bout de bras. Ça fait qu’à c’t’heure qu’elle va mieux, moi, je m’en vais vacher sur mon divan.

Pis quand j’ai refusé d’acheter la bébelle dernier cri à mon préado pis qui m’a répliqué un beau gros «T’es pas fine» que j’ai complètement ignoré au centre d’achats, je t’ai entendu dire entre tes dents dans un beau sourire crispé que ça se passerait pas de même chez vous. Ben tant mieux pour toi mon pit. Viens dont faire un p’tit tour chez nous, dans ma réalité de mère célibataire ayant trois enfants à temps plein avec elle, pis on en reparlera après, voir si tu vas choisir les mêmes batailles.

Des exemples comme ça, il y en a des tonnes. Ça nous est toutes déjà arrivé au moins cent une fois et, même si c’est pas beau à dire, on a aussi toutes déjà jugé la voisine. Oui oui, même toi qui regardes à terre, pis qui fait semblant que non.

Pis on fait ça pourquoi dans le fond? Pour se sentir mieux, pour essayer de se convaincre qu’on est meilleures ? Sauf que ça ne marche pas. Tout ce que ça fait, c’est faire sentir l’autre encore plus poche qu’elle se sent probablement déjà, pis c’est tellement pas ce dont on a besoin. Ce que les gens vivent est très rarement écrit dans leur face. Et si, à la place de leur offrir nos gros yeux pleins de jugements, on essayait de leur sourire pour voir ? Peut-être que ça, ça pourrait vraiment nous aider et les aider à se sentir mieux ?

Tes grosses envies de jugements, garde-les pour les tenues des Kardashian durant tes soirées de sacoches.

Solidarité les Moms.

Karine Desautels
KARINE DESAUTELS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *