6 grands moments de culpabilité dans la vie du parent moderne

woman feeling guilty

#1 Le souper aux grilled cheese

T’avais prévu un souper en dix étapes plein de vitamines B, de fer pis d’un paquet d’affaires qui auraient fait pâlir le grand créateur du guide alimentaire. Sauf que t’es restée jammée dans le trafic entre la job pis la garderie pendant vingt minutes, ton plus vieux a une trâlée de devoirs à faire pis ton chum t’as appelée pour t’annoncer qu’il rentrerait pas avant huit heures. Ça fait que c’est correct de faire des grilled cheese, t’sais.

#2  La sortie éducative du samedi matin

T’avais prévu une sortie à l’Aquarium, un pique-nique sous la pluie de novembre pis un après-midi au cinéma. Sauf que ton plus jeune t’a réveillée quatre fois la nuit passée pis ce matin, il a une face de carême qui n’accote quand même pas la tienne et celle du mal de tête qui te donne envie de clancher une boîte d’Advil pis quarante-huit cafés.  C’est correct de laisser tes p’tits en pyjama pis de les installer devant la télé avec un film d’une heure et demie pendant que tu bois ton café frette assise sur la toilette enfermée dans la salle de bain.

#3  L’heure du dodo devancée

Tu t’es ennuyée de tes p’tits toute la journée pis t’as prévu une belle soirée pleine d’activités ludiques pour te retrouver en famille et jouir du bonheur familial. Sauf que ton plus jeune a fait une crise de bacon dans le char, ta plus vieille a une attitude de préado en plein SPM pis t’es tombée nez à nez avec une pile de linge sale au beau milieu de la salle de bain. C’est correct de coucher tout ce beau monde-là à 6h30 pour prendre un break et ventiler, pis de remettre la jouissance de la vie de famille à un autre tantôt.

#4  Le jeu

T’as pris la résolution de jouer plus avec tes enfants parce qu’il te semble que la vie va vite pis que tu ne profites pas assez de votre quotidien. Sauf que ton p’tit te demande de venir jouer aux petits chars pis ta grande voudrait que tu dessines une licorne pendant que tu luttes contre l’envie irrépressible de te sauver faire la vaisselle pis passer la balayeuse parce que tu n’as pas le goût de passer ton avant-midi à faire aller des Hot Wheels pis des Crayola ? C’est correct de leur accorder une dizaine de minutes et de prétexter du ménage à faire. T’as pas cinq ans pis ça se peut que ça ne t’anime pas plus qui faut de pousser des autos pis de prétendre que la masse flasque que tu viens de dessiner a quoi que ce soit à voir avec une princesse magique.

#5  La chicane

Tu t’es promis d’arrêter de perdre patience après tes p’tits pour tout et pour rien et de ne pas laisser le stress de ton quotidien bousiller ton humeur. Sauf qu’après la soixante-cinquième fois où t’as demandé à ta progéniture de venir se brosser les dents, t’as haussé le ton bien malgré toi. Difficile de dire si ça vient du fait que tu as préalablement aussi répété trente-six fois à ladite progéniture de sortir du bain, de faire son pipi, de finir son souper, de se dépêcher de sortir du char, pis de s’habiller en vitesse. Toujours est-il que tu es parfaitement en droit d’être indulgente envers toi-même, même si la résolution d’être plus patiente est tout à fait louable et recommandée.

#6  Les mensonges

Étant quelqu’un d’intègre, tu gères mal les mensonges. Mais si tu n’aimes pas t’en faire passer une p’tite vite par ton cinq-ans, force est d’admettre que tu lui en passes une couple, une fois de temps en temps, pour assurer sa santé mentale et physique tout autant que la tienne. Que ce soit en affirmant qu’il n’y a plus de jus alors qu’il en reste deux litres, qu’il est sept heures et quart du soir pis que c’est le temps de se coucher alors qu’il est six heures et demie ou en affirmant que l’oignon qui pend à sa fourchette et qu’il regarde avec dédain est du poulet, ne t’en veux pas en te couchant le soir. Des fois, mentir pour le bien de tous, c’est vital.

La liste pourrait s’étirer à l’infini parce qu’en tant que parent, t’adores t’autoflageller et te dire que tu pourrais faire plus ou mieux, mais entre toi pis moi, t’es un maudit bon parent qui a le droit de prendre un break, d’imposer ses limites pis de faire des erreurs.

Penses-y la prochaine fois que tu vas te mettre à t’en vouloir pour les mauvaises raisons !

 

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *