Les pères ne sont pas de parfaits bouffons

man with newborn

Je vais te crever l’abcès drette dans la face pis on va régler la question une bonne fois pour toute. Les gars ne sont pas des jambons. Les pères ne sont pas des incapables. Les hommes sont bourrés de qualités. Pis je ne me passerais pas d’eux. Plus spécifiquement du mien, t’sais.

C’est vrai qu’il y en a une couple avec les deux pieds dans la même bottine pour s’occuper des p’tits. Particulièrement des p’tits ben p’tits. T’sais, quand ils sont roses pis grouillants, qu’ils ont une couple de jours pis que même toi, la mère, tu ne sais pas trop par quel sens les prendre. Mais ben souvent, le tour de la paternité vient plus tard. Pis y’a d’autres pères qui eux, sont nés avec un bébé dans les mains pour qui rien ne fait plus de sens que de catiner pis faire faire le rot dans la position recommandée par l’infirmière qui t’a fait des gros yeux la première fois qu’elle t’a vue faire.

C’est vrai qu’il y a une couple de gars qui ne sont pas forts sur le ménage. Il y des fanatiques de la moppe pis il y en a une autre gang ben adepte du lâcher-prise. Pis entre toi pis moi, on a besoin des deux ou, idéalement, d’un juste milieu. Pis dans la plupart des familles, c’est ce qu’on a. Un gars qui ne trippe pas sur le ménage mais qui passe la balayeuse une fois par semaine. Pis force est d’admettre que ça fait la job.

C’est vrai qu’il y a des gars qui sont ben laxistes, qui ne prennent pas les devants, qui n’anticipent pas les besoins de leur pauvre femme pis qui ne donnent finalement pas le coup de main qu’ils sont supposés donner. Mais il y a un paquet de femmes ben déçues qui ne verbalisent pas leurs attentes pis qui attendent le messie. Pis il y a aussi des gars particulièrement attentionnés qui pensent à toute, à qui on a besoin de rien dire. Ou presque. C’est la beauté de la diversité humaine. Mais je peux te garantir que tous les spécimens ont leurs avantages pis leurs inconvénients. Y’a rien de parfait. Comme tu l’es pas toi-même.

C’est vrai qu’il y a des gars qui passent leurs veillées avec leurs chums à écouter le hockey pis à jouer à des jeux vidéos débiles. Y’en a qui le font trop, ça devient un problème. Des fois une source de chicanes. D’autres fois une source de séparation. Pis y’en a d’autres qui le font juste assez pour prendre un break pis se détendre parce que la paternité, c’est pas une fatalité, t’as encore le droit de vivre. Pis y’en a que ça intéresse pas pantoute pis qui préfèrent rester auprès de leur famille nuit et jour. Pis c’est ben parfait. J’ai pas de statistiques t’sais, mais y’existe un peu de tout. C’t’à toi de t’assurer que la version que t’as chez vous fait ton affaire pis de jaser avec ton homme si t’as un problème.

Ça fait que non. Les pères sont pas de parfaits bouffons. Pas plus que les mères peuvent l’être. Pis la seule personne en ce bas-monde qui décide si t’es quelqu’un de bien ou si t’as pas d’allure comme père, comme mère, comme conjoint ou comme matante, c’est toi. Pas les médias. Pas les forums de maternité. Pas la vie pis le vent qui passe. Rien que toi. Ça fait que si ça marche pas chez vous, revire-toi pas vers le voisin en criant à l’injustice.

Tu fais fausse route.

Penses-y.

À c’t’heure je retourne écrire des billets humoristiques sur nos travers. Les tiens pis les miens.

En réponse à Ce que le web, les médias et les forums de femme pensent de toi.

logo parfaite maman cinglante


2 thoughts on “Les pères ne sont pas de parfaits bouffons

  1. Guillaume Houle Répondre

    C’est gentil, merci!

  2. Geneviève Larivière Répondre

    Merci de bien décrire la réalité et de nous remettre sur les rails. On a la liberté de choisir, encore et encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *