Tes regrets

woman regrets

Je sais ben que tu vas me dire que ça ne sert à rien de regretter. Mais ça, ma belle maman, ça ne veut pas dire que tu ne regrettes pas pour autant. Je le sais, parce que moi aussi je suis une femme, une amie, une mère. Et moi aussi, parfois, j’ai des regrets.

C’est vrai qu’il y en a qui ont le regret plus facile que d’autres. Et certaines qui ont la couenne plus dure. Mais ça ne change rien au fait que des fois, tu repenses à ta vie, et il y a des moments qui te prennent à la gorge. Des moments que si tu le pouvais, tu referais autrement.

Tu regrettes de ne pas avoir assez profité de ton enfance, d’avoir voulu vieillir trop vite. À treize ans, tu te prenais déjà pour une adulte. Et tu as l’impression d’avoir sauté un chapitre de ta vie.

Tu regrettes d’avoir tant fait suer tes parents en les provoquant intentionnellement. Parce que maintenant, tu vois par quoi ils sont passés en t’endurant. Et tu vois venir la suite avec tes enfants. T’as parfois l’impression que la vie va te faire payer ton arrogance d’adolescence.

Tu regrettes de t’être donnée trop vite à ton premier amoureux. Si jeune. Si naïve.

Tu regrettes toutes les fois où tu as fait la fête. Trop. Et que tu t’es rendue malade pour avoir un peu de fun.

Tu regrettes ces fois où tu n’as pas écouté les sages conseils de ton père. Parce que lui, il savait. Mais que toi, tu croyais savoir plus que lui.

Tu regrettes tout ce temps perdu en peines d’amour. Pour des gars qui en valaient clairement pas la peine. Toute cette énergie que tu aurais pu dépenser ailleurs que sur ton oreiller mouillé de larmes.

Tu regrettes d’avoir placé ta confiance en des gens qui l’ont trahie, qui l’ont brisée. Des amies et des amants à qui tu t’es confiée sans te douter de ce qui se tramait dans ton dos.

Tu regrettes de ne pas avoir choisi le bon gars, du premier coup. Celui avec qui tu allais passer le reste de ta vie. Mais ça, dans le fond, tu ne peux pas réellement le regretter. Car sans lui, tu n’aurais pas eu tes beaux enfants d’amour.

Tu regrettes d’être restée trop longtemps dans un emploi qui te rendait si malheureuse. Parce que tu avais peur d’oser, de te lancer.

Tu regrettes de ne t’être pas fait confiance, si souvent. Ce qui t’a fait rater de belles occasions de montrer de quoi tu étais capable.

Tu regrettes d’avoir eu tes enfants si jeune. De ne pas avoir assez profité de la vie avant de devenir maman. Au contraire, tu regrettes peut-être de les avoir eus sur le tard, parce que tu aurais aimé avoir le temps de te bâtir une plus grande famille.

Tu regrettes toutes ces fois où tu n’as pas pris le temps d’entretenir tes amitiés. Parce que maintenant, tu aurais besoin de quelqu’un à qui parler.

Tu regrettes de ne pas avoir assez dit « je t’aime » aux gens auxquels tu tenais. Et qui maintenant sont partis.

Tu regrettes ces matins où tu as hurlé contre tes enfants sans raison apparente. Sauf celle d’être à bout de nerfs.

Tu regrettes de ne t’être pas assez occupée de ton couple. Car parfois, tu as l’impression qu’un fossé se creuse et que tu as du mal à le remplir.

Tu regrettes les paroles que tu as pu dire à certaines personnes sur le coup de la colère. Des paroles blessantes que tu reprendrais bien aujourd’hui. Parce que ça n’a rien réglé. Parce que ça a envenimé les choses encore plus.

Tu regrettes de ne pas avoir assez pris soin de toi durant toutes ces années. Parce que certains matins, tu ne te reconnais même plus dans le miroir.

Tu regrettes d’avoir abandonné tes rêves de jeunesse. Ceux-là même qui te poussaient à te dépasser.

Tu oses même parfois regretter de n’être pas une assez bonne mère, une assez bonne amie, une assez bonne amoureuse.

Et c’est là que je t’arrête. Stop. Tu ne peux pas regretter qui tu es. Ce que tu es devenue. Ni tout ce qui vient avant d’ailleurs.

Je sais que tu as fait des erreurs de parcours. Moi aussi. On en a tous faites.

Mais ces choix que tu considères maintenant ne pas avoir été les bons sont les meilleurs que tu aurais pu faire.

Car ce sont eux qui t’ont permis de devenir celle que tu es aujourd’hui. Celle qui est devenue plus forte. Celle qui sait dorénavant ce qu’elle attend de la vie.

En fait, j’ai trouvé un autre nom pour tes regrets : ta vie.

Une vie au parcours parfois sinueux, je te le concède.

Mais les lignes droites, ça fait des gens plates ça, non?

Audrey Roy
AUDREY ROY

3 thoughts on “Tes regrets

  1. Caro Répondre

    Merci pour ce beau texte. Ça ne fait tellement du bien de vous lire. Je me reconnais dans beaucoup de vos textes et ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à vivre cette étape assez difficile.

  2. Josée Répondre

    Hoooo mon dieu !!!! J’ai l’impression que ce texte est écrit pour moi. Assez qu’il me tire les larmes. Que de regrets dans ma vie, beaucoup trop.
    Merci ça me fait un bien fou de lire ça..

  3. Marie-Pierre Gervais Répondre

    Merci pour se belle article!!! J’ai tellement toujours des regrets pour tout!!! Ça fait du bien!! Merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *