J’en ai marre d’être conciliante 

woman showing time out

Je prends la parole pour toutes celles qui passent en deuxième parce qu’il y a toujours quelqu’un de plus mal pris qu’eux pour se plaindre. J’ose dénoncer haut et fort ce que je vis parce que je sais que je ne suis pas la seule. Si je ne me retenais pas, je le crierais sur tous les toits ! Pourquoi il faudrait toujours que je laisse ma place, que je donne priorité à tout le monde ? Pourquoi ai-je l’impression de devoir m’excuser d’avoir réussi dans la vie, d’avoir un mari qui m’aime pour ce que je suis et d’avoir des filles qui sont en santé et qui grandissent bien ?

J’ai une écoeurantite aiguë de la phrase que j’ai tant entendue depuis que je suis toute petite « oui, mais on sait bien toi, c’est pas pareil ! ». Pas pareil pourquoi ?

Parce que je suis l’aînée ? Ben j’ai des petites nouvelles pour toi, j’ai autant ma place que ma sœur et ce n’est pas parce que je suis plus vieille que je n’ai pas besoin de paroles réconfortantes et de compréhension de ta part.

Parce que j’ai fait 5 ans d’études au Cégep et 5 ans d’études universitaires et que j’ai maintenant un bon emploi ? Pour avoir cet emploi, j’ai dû retarder bien des projets ! J’ai arrêté de compter mes heures de transport pour terminer mes études. J’ai fait des cours d’été et j’ai encore des prêts à rembourser jusqu’à ma retraite ! Oui, j’ai un bon emploi et je suis privilégiée d’avoir de bonnes conditions de travail. Mais j’ai tellement travaillé fort pour y arriver ! J’ai passé des heures à écrire et à composer. J’ai passé des nuits à étudier et j’en ai braillé un coup parce que je pensais ne pas y arriver. Je crois mériter cette stabilité. Si tu m’envies, sache qu’il y a une multitude de cours disponibles dans les universités et que tu peux faire exactement la même chose que moi !

Parce que j’ai rencontré mon amoureux et qu’on tente à tous les jours de garder la flamme allumée pour ne pas se perdre ? Oui, pour ça aussi j’ai de la chance, je ne peux pas le nier. Je sais aussi que rien n’est acquis. Alors dans cette partie-là de ma vie aussi, je travaille fort. En fait, on travaille en équipe et il nous arrive d’avoir aussi des hauts et des bas. Ce n’est pas toujours tout rose, des fois il me tombe sur les nerfs et c’est probablement la même chose pour lui. Mais on ne baisse pas les bras à la première difficulté, on tente d’avoir nos moments à nous et on essaie toujours de rire ensemble. Bref, on communique ! Oui, oui ! C’est niaiseux, mais ça marche !

Parce que je tente d’avoir une bonne routine de vie pour mes cocottes malgré le fait que je peux paraître stricte avec elles ? Bon, on va mettre quelque chose au clair tout de suite : je sais que j’ai mangé du McDonald quand j’étais jeune et que je ne suis pas morte pour autant. Mais nous avons décidé que nos enfants n’en mangeraient pas. Est-ce que vous pourriez respecter cela ? Oui, c’est Noël juste une fois par année, mais nous avons décidé que les filles auraient quand même une routine de dodo, c’est pas sorcier de comprendre ça ? Ben oui, je « bourre » mes filles de probiotiques et je tente de les alimenter avec des aliments biologiques, mais c’est mon choix et c’est moi qui paye. Ben oui, mes filles vont dans le coin quand elles font des bêtises, mais je ne suis pas une mauvaise mère pour autant ! J’ai seulement décidé que je ne serais pas une maman qui achèterait la paix pour la moindre petite crise de bacon et que c’est moi qui aurait le dessus !

Ah, j’allais oublier… Oui, mes filles sont très autonomes, elles parlent beaucoup et elles sont très allumées. Elles sont indépendantes et elles ont une belle bette. Mais elles n’ont pas à payer pour ça ! Tes enfants sont TDAH, AUTISTES ou ils ont une problématique quelconque ? Je suis sincèrement désolée et si tu as besoin de moi, je serai toujours là pour t’aider. Mais mes filles n’ont pas à passer en deuxième, elles n’ont pas à laisser leur place, elles n’ont pas à tout partager et tout encaisser. Ce sont des enfants à part entière et elles ont besoin d’avoir la même attention de ta part.

Parce que je suis sortie de mon petit village et que j’ai voulu découvrir ce qui se passait ailleurs ? Revenez-en ! J’ai décidé que ma vie ne se résumerait pas à passer mes jours à me dire « j’aurais donc dû ! » Alors je me suis exilée à quelques heures de ma famille pour bâtir ma propre vie. Malgré le fait que tu penses que je suis devenue « une fille de ville snob », je te certifie que je suis la même qu’il y a quinze ans. J’ai seulement enlevé mes œillères et je me suis ouverte sur le monde. Laisse tomber tes préjugés et tes idées préconçues, tu vas voir ça ne mord pas et ça fait du bien de voir autre chose que son propre nombril.

Je ne veux plus m’excuser d’avoir la vie que j’ai, je ne veux plus défaire mes plans parce que ça ne te convient pas et que de toute façon, je suis celle qui va comprendre. Je ne veux plus avoir à préparer mes enfants afin qu’elles laissent la place aux autres parce qu’ils sont différents et qu’elles sont plus grandes, alors elles peuvent comprendre. Je veux juste pouvoir vivre MA VIE comme je le veux. À trente-sept ans, après avoir passé souvent en deuxième, je pense que je mérite bien ça. Alors c’est décidé, c’est fini d’être conciliante ! Tu n’aimes pas la nouvelle moi ? Je n’ai pas changé, j’ai seulement décidé de passer en premier pour une fois !

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L’OMBRE

Une réflexion sur “J’en ai marre d’être conciliante 

  1. Diane Répondre

    Bravo! J’adore ton texte. Je crois carrément me lire. Moi aussi, je suis l’aînée et plus d’une fois, je ne dis que j’ai est marre d’être toujours la plus forte, la plus compréhensive et celle pour laquelle tout va toujours bien…pourtant j’en ai fait des choses pour en arriver là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *