Les 5 moments où tu ne devrais pas rire en tant que parent

woman laugh hide

En tant que parent, tu vis toujours des moments cocasses avec tes enfants qui déclenchent un rire automatique, mais il y a aussi des moments où tu essaies – en vain – de t’en abstenir parce qu’au fond, la situation est vraiment pathétique et rire en revient ni plus ni moins à encourager à ce que ça recommence.

#1  Les pets

C’est impressionnant de voir à quel point de si petites créatures peuvent créer de telles bombes atomiques. Même papy n’arrive pas à faire des gaz aussi bruyants et puants. Et bien sûr, c’est à la table, pendant le bain, à travers la visite, bref, ce n’est jamais discret et tout le monde te jette un regard noir comme si tu en étais personnellement responsable. Mais ne ris pas.

#2  Les vitraux

Les fenêtres peuvent vite devenir des accessoires d’arts plastiques que ce soit avec des marqueurs, des crayons de cire, des auto-collants et pourquoi pas de la peinture tant qu’à y être ? Pour les moins chanceux, le chef-d’œuvre peut s’étendre du mur au plancher. C’est tellement beau. Conseils : ne prends pas de photos et garde ta face de carême.

#3  L’auto-alimentation

Même si tes petits monstres sont bien nourris, il peut arriver que leurs goûts culinaires dépassent largement les tiens. Que ce soit les croquettes des chats – si eux en mangent, c’est que ça doit être excellent, non? – les roches ou autres morceaux de terre (même couleur que le chocolat), la neige (c’est évident que ça ressemble à de la crème glacée) et les crayons de cire (?!). Même si tu encourages la diversité alimentaire, ne ris pas. Qui sait ce que ça pourrait être la prochaine fois ?

#4  Les gros mots

La toute première fois que ta progéniture te regarde et te dit qu’elle t’aime, c’est un moment magique. La première fois qu’elle te regarde et te dis que tu es une grosse guidoune, ça l’est vraiment moins. Et ce n’est qu’un début, à l’épicerie, c’est fou tous les qualificatifs qu’elle peut trouver pour décrire les gens qui l’entourent et souvent, tu voudrais t’enfouir six pieds sous terre. Non, il est pas gros le monsieur, non, elle est belle la madame, non elle ne pue pas. Évite de rire quand ça se produit à la maison. La constance est la mère de la rigueur et tu ne sais pas ce qui t’attend dans le détour de l’allée des céréales chez IGA.

#5  La découverte des corps

En train d’habiller ta petite créature qui ne cesse de gigoter à la garderie, tu prends une bonne respiration et tu te dis qu’il y a pire dans la vie. Tu souris au papa de l’ami voisin qui s’adonne à la même activité juste à côté de toi. Et là, la question débarque en grande pompe. « Maman est-ce que le papa de Noah a un pénis plus gros que celui de papa ? Parce que toi, tu as des gros seins mais pas sa maman à lui. Moi j’ai une vulve, tu sais. Toi aussi, maman, tu as une vulve, mais pas le papa de Noah, ni papa, eux ils ont un pénis. » Malaise. L’heure n’est pas à la rigolade.

Il suffit d’une seule petite minute d’inattention pour que ta marmaille trouve toujours quelque chose de nouveau à essayer. Dès que le silence s’installe, c’est mauvais signe. Ne prends pas de photo, ne souris pas et cache-toi pour éclater de rire parce que tu ne sais jamais quand ledit éclat de rire va se retourner contre toi.

Julie April
JULIE APRIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *