Aweille dans le lit : à toi, la fille qui ne manque pas de libido

woman man in bed

Salut à toi, la fille avec une forte libido. Celle qui a toujours une idée pour mettre du piquant.  Dans le genre que tes amies ne se tannent jamais de tes histoires de chambre à coucher. Comme la fois où vous l’avez fait à trois, toi, ton chum et le pot de Nutella au complet !

Les gens disent souvent que la vie sexuelle d’un couple devient plate voire presque inexistante quand on devient parent (lire ici Maman). Mais c’est faux.  Ça se transforme, c’est sûr. Les baises d’après-midi sans fin qui durait une heure et demie sont remplacées par des petites vites de cinq minutes vingt-deux assis sur le comptoir de la salle de bain, dans le silence. Mais c’est bon pareil, c’est peut-être même meilleur parce qu’il y a quelque chose d' »interdit » là-dedans.

Quand tu deviens parent, l’intimité atteint son paroxysme entre toi et ton chum. On s’entend qu’il t’a vue grossir, qu’il t’a fait l’amour de force quand tu étais à huit mois et demi de grossesse et tout ce que tu voulais c’est qu’il te brasse un peu pour que le bébé sorte enfin. À ce moment-là, ça lui tentait peut-être un peu moins. Sûrement parce qu’il y avait quelque chose d’animal dans ton regard, comme dans celui d’une lionne qui chasse une gazelle, quand tu lui as ordonné de te faire l’amour.

Ensuite il y a l’accouchement. Ton chum voit ton vagin comme il ne l’avait jamais vu avant. Il voit aussi un bébé de sept livres et quart sortir par le même bout. Il t’a sûrement même vu chier en même  temps. Je répète, ton chum t’a vu chier. Il a vu ton caca sortir de toi. Juste ça, c’est quelque chose en soi. On vient d’atteindre un niveau d’intimité assez haut là, non ? C’est gênant au début. Mais ça a du bon de vivre ça à deux. Ça vous rapproche. La gêne prend le bord et vous devenez plus à l’aise un avec l’autre !

Le sexe après l’accouchement fait peur un peu. On s’entend que tu viens de pondre une brique pis que t’as sûrement eu quelques points de suture ou peut-être pas juste quelques-uns. Peut-être que tu as déchiré du clitoris jusqu’à l’anus. C’est sûr que ça fait peur. Quand ton chum te demande de faire l’amour après avoir accouché, tu as la même émotion que s’il te disait, viens chérie, je vais te mettre du vinaigre dans l’œil, tu vas voir, ça fera pas mal; tu le trust pas. Tu as peut-être fait comme moi. J’ai bu une bouteille  de vin et demie dans mon bain avant de le faire. Ça a bien été. Pis force est d’admettre que ça fait du bien de se sentir à nouveau comme une femme et de retrouver son corps.

Maintenant que tu es maman, c’est vrai que ça se peut que le soir, après le souper, les bains, les devoirs, la courte nuit de la veille que tu as dans le corps pis ta journée de travail, ça ne te tente pas de te mettre à quatre pattes pour satisfaire ton chum. Tu as plus le goût de te mettre en boule pis dormir.

Mais, toi la fille à la forte libido, tu trouves le temps de faire l’amour parce que ça te fait du bien. Parce que ça te déstresse. Parce que pendant ce temps-là, tu ne fais pas autre chose. Tu ne fais pas la vaisselle, tu ne prépares pas le souper, tu penses à rien.  Tu fais l’amour.

Pendant vingt-deux minutes, tu n’es plus une maman. T’es une femme.

La Disgracieuse
LA DISGRACIEUSE

Une réflexion sur “Aweille dans le lit : à toi, la fille qui ne manque pas de libido

  1. Éli Répondre

    Hahahaha « il a vu ton caca sortir de toi »
    Mon chum à la naissance de notre premier: oh mon dieu madame l’infirmière, quelque chose sort de ses fesses!!
    L’infirmière : heu oui, c’est du caca. D’habitude on essaie de l’enlever discrètement pour ne pas embarrasser la maman mais bon…. »
    Moi: Ca#$// c’est la seule chose que je t’ai dit de pas me dire, je voulais pas savoir que tu m’avais vu chier!!!!
    Bon 4 ans plus tard on en rit beaucoup quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *