Quand ton nouveau chum veut élever tes enfants

man shout at boy

La discipline, c’est le lot de chaque famille. Je parle d’un gros lot, gagné par tous, qui est pas mal moins glamour que celui de Loto-Québec. Mettons. C’est loin d’être évident. Genre pas pantoute. Et si tu fais partie du groupe sélect des mamans-séparées-de-papa, tu dois de surcroît jouer le rôle de la disciplineuse toute seule de ton bord. Parfois toute seule tout court, mais ça, c’est une autre histoire. Tu te dis que ce bout-là va être carrément génial, car M. Ex et toi, vous n’étiez pas souvent d’accord sur bien des points de ce que représente la divertissante éducation infantile. Après quelques ratées, tu te donnes quelques tapes dans le dos en te disant que ça roule quand même droit, côté autorité.

Jusqu’à ce que Nouveau Chum débarque sous ton toit, à temps plein ou à temps partiel, pis mette son grain de sel dans ta marmite déjà ben pleine. Eh bo-boy.

Pas que Nouveau Chum ne connaisse pas les humains; il en est lui-même un et y’en a peut-être conçu lui-même de cette même espèce-là. Tes enfants ne sont pas des Schtroumpfs, ni des Pokémons, t’sais; il en existe pas mal de millions de semblables sur la planète sur laquelle vous cohabitez, ta douce moitié et toi. Ils ne sont pas plus exceptionnels que les autres, tes chérubins. Tu sais tout ça. Mais reste que ça te gosse. Souvent. Pis je te comprends.

En tant qu’amoureux-l’un-de-l’autre-par-dessus-la-tête, Nouveau Chum et toi êtes sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne votre couple pas rien qu’à peu près. No. Problem. Mais en ce qui concerne la façon d’élever votre progéniture respective, c’est le jour et la nuit. Comme chien et chat. Mercure et Neptune. Bobettes et allumettes. OK, parfois ça se ressemble un tantinet. Mais depuis le temps que tu souhaites du plus profond de ton être que tes cocos t’écoutent un tant soit peu, d’être la figure d’autorité non contestée (enfin!) dans ta demeure, le fait que ta douce moitié veuille tenir les rênes avec toi te semble aussi attirant que recevoir un jet de vomi en pleine face, grumeaux en prime.

Tes enfants, tu les aimes. Plus que tout. C’est d’ailleurs pour ça que leur papa et toi avez mis un terme à votre vie commune. Parce que tu veux le meilleur pour eux, et que voir deux parents malheureux sous le même toit, ce n’est pas un modèle génial pour eux à tes yeux. Nouveau Chum, c’est un autre partner dans ta vie. Mais ce sont tes enfants – pas les siens. Et quand il crie après la chair de ta chair, tu as l’impression qu’il transperce ton propre cœur et c’est normal. Tu ne veux pas qu’elle ait mal, ta puce. Ton coco non plus. Ils ont déjà traversé toute une épreuve. C’est délicat, le choc des valeurs. Et ça prend une barge de discussions pis de patience pour arriver à un consensus.

Penses-y juste un peu. Parce que que tu le veuilles ou non, vous êtes une famille maintenant; ton Nouveau chum en fait partie intégrante comme tes p’tits. Ça fait que mets de l’eau dans ton vin et demande-lui d’en mettre aussi dans le sien. Va à l’essentiel. Un pas à la fois. Pis peut-être que bientôt tu trouveras en Nouveau Chum des qualités paternelles insoupçonnées.

Pis t’sais. C’est peut-être quétaine, mais rappelle-toi que l’amour triomphe toujours. 

En attendant, je te fais un high-five. Lâche pas. Moi, j’y crois.

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

2 thoughts on “Quand ton nouveau chum veut élever tes enfants

  1. Mélanie Répondre

    Moi j’y crois pas trop. Crier après tes enfants que tu aimes inconditionnellement, c’est vraiment pas l’idéal mais c’est pas la fin du monde non plus si ça n’arrive pas souvent. Crier après les enfants de ton chum ou de ta blonde, ce l’est, inacceptable. Totalement. Aucun enfant ne devrait vivre l’enfer du beau- parent qui se défoule sur lui. Le rôle du parent est de défendre son enfant contre l’abus. « Que tu le veuilles ou non, vous êtes une Famille maintenant » Comment ça, que tu le veuilles ou non? C’est toi qui as décidé d’être en couple avec ce gars-là! Tu le voulais à ce moment-là. Tu n’aurais jamais dû tolérer qu’ il crie après tes enfants! Maintenant tu peux tout à fait te retirer de cette relation toxique pour le bien de tes enfants et tout probablement pour ton bien à toi aussi.

    1. Geneviève Répondre

      Ah parce que si c’est pas tes enfants, tu dois les trouver toujours parfaits, t’as pas le choix? Quand tu choisis de sortir avec un gars ou une fille qui a deja des enfants, ça veut dire que tu ne pourras jamais rien dire sur les enfants de l’autre!? Ça devrait être clair dès le début de la relation si c’est ce que tu penses. Et bonne chance bien sincèrement pour rencontrer un gars qui voudra bien de cette vie faite de silences, de non-dits, de colères refoulées, et de langue tournée 10 fois dans la bouche… Moi je n’en voudrais pas de cette vie, meme si on me payait. Mais c’est quoi au juste une vie où tu dois en tout temps sourire et acquiesquer aux dires de ton conjoints et aux niaiseries de ses enfants. Parce que c’est exactement ça que tu demandes (pas l’auteure de l’article, mais la personne qui a commenté ci-haut, je précise).

      Je ne crie jamais apres les enfants de mon chum par contre, c’est plus une affaire de gars ça haha! Moi je suis incapable de me fâcher assez pour crier. Mais oui, des fois je me fâche. Je donne des punitions. Ou j’en parle à mon chum pour que lui les chicane. Des fois, je ne suis pas d’accord avec lui. Des fois, j’impose mes règles. Des fois, je plie pour les arguments de mon chum et des fois c’est lui qui plie pour moi. Parce qu’il sait que des fois, j’ai raison. Veux, veux pas, j’ai un regard extérieur face à tout ça. Je vois les choses plus froidement, moins d’émotions, je suis juste moins impliqué et c’est plus facile pour moi de voir les choses à long terme, de ne pas nécessairement vouloir acheter la paix, de ne pas user de mon amour inconditionnel… est-ce que c’est mieux ou pas? Je ne sais pas. Mais je crois que c’est juste différent et que c’est une force finalement d’utiliser la vision de notre conjoint pour être de meilleurs parents.

      Apres tout, on est pas des imbéciles, nous, les nouveaux conjoints, on ne dit pas juste des niaiseries. Meme si on a pas d’enfants nous-mêmes, meme si on ne les a pas connu bébés tes enfants, meme si on vient juste d’arriver dans une famille qui essaie de se reconstruire. Pourquoi on pourrait pas en faire partie intégrante? Pourquoi faudrait toujours être à l’écart à avoir l’impression d’être un témoin de votre vie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *