J’aurais voulu que tu sois là, maman 

black and white image of a little girl hugging her mother

T’es partie beaucoup trop vite. T’es partie alors que les traces de ton oreiller étaient encore imprégnées sur mon visage d’adolescente perdue. Alors que l’odeur de tes biscuits brûlés collait encore à mes narines. Alors que j’avais encore besoin que tu m’endormes en chantant Amazing Grace avec ta voix rauque et tes yeux remplis d’amour.

Aujourd’hui, je suis maman à mon tour et j’aurais besoin de toi plus que jamais.

J’aurais aimé que tu vois à quel point mes filles te ressemblent.

J’aurais aimé que tu puisses me réconforter toutes les fois où j’ai paniqué.

J’aurais aimé que tu m’apprennes à faire face aux difficultés de la maternité.

J’aurais aimé que tu vois mes filles courir partout dans ta maison en dansant avec toi sur U2.

J’aurais aimé que tu me dises ce qui allait se passer, en devenant une maman.

J’aurais aimé te dire que je suis désolée d’avoir chialé quand tu préparais un repas après une grosse journée de travail et que je chialais parce que je ne voulais pas le manger.

J’aurais aimé te dire merci pour tous les cours de danse et de gymnastique auxquels tu me conduisais quatre fois par semaine même si tu avais envie de rester écrasée sur le divan et d’écouter Jeopardy.

J’aurais aimé te dire que maintenant je comprends.

Je comprends quand  tu criais après moi parce que je ne voulais pas ramasser mes jouets.

Je comprends quand tu pleurais en cachette parce que tu étais à bout, quand tu étais épuisée et que tu te remettais en question sur tes skills de mère.

Maman, j’aimerais te dire que maintenant, je comprends.

J’aurais voulu que tu sois là pour que je puisse te prendre dans mes bras et te dire merci.

Mais le ciel est beaucoup trop vaste pour que je puisse te serrer dans mes bras et pleurer sur ton épaule.

J’aurais voulu te dire tout ça avant que tu partes. Te dire que tu as été une maman imparfaite, mais parfaite pour moi.

J’aurais voulu te dire tellement de choses.

Marika Johannesen
MARIKA JOHANNESEN

 


Une réflexion sur “J’aurais voulu que tu sois là, maman 

  1. Marie Eve Répondre

    ….. tellement. …. je ne suis pas encore maman mais je redoute ce jour car je n’aurai pas maman à mes côtés pour vivre cela avec moi. Et malgré le fait que je ne suis pas encore maman ce texte reflète tellement ce que je ressens à chaque fois que je pense au jour ou je le serai à mon tour !! Merci pour ce beau texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *