Ta baby face : à toi, la mère qui a l’air ben jeune

jeune femme

« T’as donc ben l’air jeune pour avoir des enfants, t’as quel âge? »

Si toi aussi t’as une baby face qui t’oblige à sortir par réflexe ta carte d’identité à la SAQ, t’as sûrement déjà entendu cette question. T’sais celle que te posent des étrangers en essayant de ne pas avoir l’air indiscret, mais sans pouvoir camoufler complètement ce qu’ils pensent en arrière-plan? Y’a deux possibilités à ce stade. Soit t’as un âge avancé mais que ton visage est un bon comédien, soit t’es réellement jeune et qu’en plus, t’as l’air d’avoir six ans de moins. Si tu te situes dans la deuxième catégorie, tu vas nécessairement avoir droit à la fameuse question : « Mais tu les as eus à quel âge? » de la part de tes interlocuteurs, comme si l’âge auquel t’as décidé de concevoir révélait tout de tes qualités maternelles.

Tu sais que la personne en face de toi est peut-être juste curieuse ou impressionnée par ton air de jeunesse qui te donne l’air d’une jouvencelle de quinze ans. Tu sais aussi que ça devrait te flatter et que dans vingt ans, tu payerais sûrement cher pour te faire dire la même chose. Mais t’aimerais quand même ça, ressembler à une maman plutôt qu’à une adolescente pis ne pas te faire questionner aux trois jours sur l’âge auquel t’as décidé de procréer. Sauf que ta figure a décidé que toi, t’allais passer les dix prochaines années à expliquer que ce sont bien tes enfants et que non, tu ne les as pas eus en dessous de la limite légale.

T’as essayé le maquillage, le chignon, les cheveux relevés, les vêtements qui font madame. Peine perdue, ton visage manque de coopération. À la garderie, l’un des parents venu chercher son enfant t’a déjà demandé si t’étais la grande sœur de ta fille. Chez Costco, quand t’as voulu goûter quelque chose, la madame t’a demandé ton âge, parce que les enfants ne peuvent pas goûter sans leurs parents (et que ton visage semblait indiquer que tu étais davantage la porteuse du panier d’épicerie que la détentrice de la carte). Mais le pire, c’est quand t’es allée au restaurant avec ta mère et ta petite famille. La serveuse s’est approchée, a regardé ta mère et ton abondante marmaille, puis lui a dit qu’elle avait de beaux enfants. Maman-jeunette-qui-est-en-fait-la-grand-maman a apprécié le compliment d’un rire poli et a rétabli la situation en disant que non, non, la mère, c’était toi. La serveuse t’a regardée et a haussé les sourcils. Elle a fait un effort monumental pour formuler correctement sa question, mais t’sais, tu la connais déjà. « T’as tellement l’air jeune! Tu les as eus à quel âge? »

On va se dire une affaire. Arrête de t’en faire avec les jugements des autres sur ton âge pis sur ton visage qui a décidé de rester figé au même stade depuis dix ans. L’âge auquel t’as eu tes enfants ne veut rien dire sur l’éducation et l’amour que tu peux leur donner. Que tu aies enfanté à vingt ans ou à trente-deux ans,  tu fais de ton mieux, tu aimes tes enfants de tout ton coeur et t’es sûrement une excellente maman.

Mais en attendant de vieillir, n’oublie pas d’amener ta carte d’identité dans les endroits stratégiques, ça va te sauver un aller-retour jusqu’à l’auto au moment de payer !

Alexandra Rivard
ALEXANDRA RIVARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *