Ta bucket list : les choses que tu fais pour toi

palmier bora bora

Ça y est, l’Halloween est derrière nous, la musique de Noël joue dans tous les magasins et tu angoisses à propos des futurs tours de tes lutins. Alors, avec le temps des fêtes qui arrive, tu commences à faire ce que tu fais de mieux : des listes. Des listes de cartes de vœux à envoyer à tous ceux qui vont la regarder trois secondes pour ensuite la jeter dans les poubelles, des listes des recettes de la revue de Ricardo que tu vas essayer cette année (t’aimes ça t’en faire accroire), des listes de cadeaux à acheter pour ce qui te paraît être l’équivalent d’un petit village et des listes de listes.

Tant qu’à être dans toutes tes listes, il serait grand temps que tu prennes le temps de faire ta liste à toi. La liste des choses que tu aimerais faire pour toi, seulement pour toi et juste pour toi.

Bon, je t’entends d’ici me dire que tu n’as pas le temps pour ça. Mais tu es la Yoda des listes, ça ne devrait pas te faire peur. Vas-y, essaie pour voir, tu seras surprise du résultat.

Voici six règles pour t’aider à la rédiger.

#1  Prends le temps d’y penser comme il faut

Faire ta liste va te prendre plus que trois minutes parce que tu risques de ne pas savoir quoi mettre dessus. Je t’avertis, ça fesse pas mal de se rendre compte que tu ne sais même plus ce que tu aimes au juste.

#2  Garde ta liste courte

Cinq ou six trucs seront suffisants. Ce serait trop facile de faire une liste de deux-cent-soixante-quatorze choses à faire que tu ne réaliseras jamais. En plus, ça ressemble un peu à ta fille qui a onze couleurs préférées.

#3  N’oublie pas de choisir des choses à faire seule

Idéalement, tu voudras que ta liste soit variée. Des choses à faire avec tes amies. Des choses à faire avec ton chum. Mais n’essaie pas de t’en sortir en laissant tomber la partie la plus importante : ce que tu vas faire juste toi, toute seule comme une grande. Ressortir ta guitare, faire une playlist sur ton iPhone, écrire sur un blog (ah ben!). Ça n’a pas besoin d’être grandiose. Pense simplement à des choses qui t’aident à retrouver qui tu es et ce que tu aimes.

#4  N’essaie pas de rentabiliser ta liste

Que je ne te vois pas mettre des trucs du genre « faire les albums de bébé des enfants » ou « réorganiser mon walk-in ». Heille, viens pas me faire accroire que c’est ça que tu aimes faire pour de vrai. Tu essaies juste de te déculpabiliser en mettant sur ta liste des choses qui te paraissent utiles. Busted!

#5  Ne confonds pas « vouloir » et « aimer »

Peut-être que tu veux vraiment te remettre en forme. Mais à moins d’adorer ça te rouler dans la sueur des autres au gym, les chances sont que tu ne meurs pas d’envie d’y mettre les pieds. Garde ça pour tes résolutions poches du Jour de l’An à la place.

#6  Interdit de culpabiliser

Interdit de culpabiliser quand tu prends le temps de faire ce qui est sur ta liste. Mais surtout, interdit de culpabiliser quand tu ne fais pas ce qui est sur ta liste. D’ailleurs, garde ta liste secrète. Comme ça, aucune chance de te sentir cheap dans six mois quand tu te feras demander où tu en es avec ta liste et que tu n’auras absolument rien fait dessus. Il n’y a pas de date d’échéance à ta liste. Et tu peux changer ce qu’il y a dessus quand tu veux.

C’est faire cette liste, le plus important. Pas la réaliser.

Cette liste-là, c’est un peu comme ton fond d’écran de la plage à Bora Bora. Quand tu es à bout, tu la regardes puis tu te dis que tout n’est pas perdu. Un jour, tu y seras…

Mama Caroni
MAMA CARONI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *