Pas de cadeaux pour mes cocos

cadeaux de noel

Début novembre. Il neige à peine. Sitôt les décorations d’Halloween enlevées apparaissent guirlandes scintillantes, lumières chatoyantes et une panoplie d’autres symboles tous plus rouges et verts les uns que les autres, nous rappelant à nous, chères mamans dignes de ce nom, que la frénésie du magasinage des Fêtes est à nos portes. Les revues du temps des Fêtes, la petite-musique-cute entendue à la radio et dans tous les centres commerciaux, les publicités vues dans notre boîte à images préférée – tant d’indices qui bombardent rappellent subtilement à notre conscience maternelle que l’inévitable approche à grands pas : va falloir acheter les foutus cadeaux de Noël.

Mais pas moi.

Parce que je suis une mère indigne qui n’achète pas de cadeaux.

Qui a dit que tout être humain avait besoin du nec plus ultra des gadgets pour être heureux? Que chaque enfant devait posséder les vêtements dernier cri pour être in ? Que si mon petit chérubin ne possède pas X bébelles comme le petit-ami-de-sa-classe, il sera malheureux jusqu’à la fin des temps? J’aimerais lui parler, à cet être vénérable, moi. Faudrait qu’il voit mes enfants. Parce que je ne leur achète aucun jouet. Jamais. Pis ils sont loin d’être en position foetale dans le coin de ma maison en état de décrépitude avancée.

Pourtant, la maison est remplie de cossins de chaque variante possible des couleurs de l’arc-en-ciel. Les amis, la famille élargie et le Père Noël s’en chargent. Les bacs à jouets débordent, les tablettes des étagères sont sur le point de tomber et les portes d’armoires ferment à peine. Pourquoi en rajouterais-je?

Chaque année, nous remplissons un énorme sac vert de jouets pour donner aux petis-enfants-pauvres-qui-ont-pas-de-jouets-eux-autres. Fait à noter : les enfants n’ont aucun sens de la valeur des biens. Faites le test du don de jouets et voyez à quelle vitesse ce sac se remplit.

Chaque fois, leur générosité sans bornes m’emplit les yeux de larmes de fierté.

Quel jouet a fait de mon enfance un moment merveilleux? Je me le demande bien. Quels moments ont été les plus précieux? Question tout aussi difficile parce que je ne sais pas choisir tellement il y en a eu. Une chose est sûre, je ne veux pas poster des photos de mes enfants ensevelis sous une montagne de cadeaux sur Facebook.

Je veux de beaux sourires près d’un sapin moins garni.

On ne réinvente pas la roue en disant que le bonheur est dans le temps de qualité, dans les moments passés auprès de nos enfants. Mais il me semble que lorsque Noël approche, ce ne sont pas juste les cadeaux qui s’emballent. Les loisirs, les voyages, les sorties en plein air, les pique-niques dans le salon, ces minutes collés-collés près du feu en pyjama – voilà ce qui fabrique les souvenirs heureux.

Le vieil adage qui dit que « l’argent ne fait pas le bonheur » est toujours d’actualité. Mes enfants ne savent peut-être pas comment tenir une manette de jeu vidéo, mais ils ont les priorités aux bonnes places. Ils me l’ont clairement fait savoir lors d’un week-end organisé au quart-de-tour tout récemment.

Moi : « Qu’est-ce que vous avez le plus aimé faire en fin de semaine? »

Eux : « Manger des crêpes en pyjama! »

Peut-être parce que papa faisait le bouffon, relax devant les chaudrons. Ou parce que maman rigolait et s’étouffait avec sa gorgée de café encore fumant.

C’est si simple, la recette du bonheur.

Sans culpabilité, donc, je garde l’argent gagné à la sueur de mon front pour me gâter, moi, la mère indigne qui n’achète pas de bébelles à ses enfants.

Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

3 thoughts on “Pas de cadeaux pour mes cocos

  1. Virginie Répondre

    Amen!
    Merci, c’est telllllement exactement la même chose que je pense!

  2. Koralie Répondre

    J’adore!!! Nous faisons la même chose ici!! Bon…ma fille a 1 an et demi, donc elle ne s’en rend pas compte, mais j’aimerais vraiment poursuivre cette façon de voir les choses. On donne des cadeaux aux pauvres et on s’organise une sortie en famille. Voilà le vrai cadeau de Noel!!

  3. Éli Répondre

    Mon rêve ! J’y travaille fort. Mon mari est moins d’accord, il aime donner aux enfants. En fait cette année j’ai fait un pas un peu différent, j’ai demandé à certaines personnes de ne pas offrir de cadeaux à mes enfants. Parce que les grands parents en donnent en masse, et que moi, regarder mes enfants déballer des cadeaux à la chaîne sans regarder, ça me rend complètement dingue, j’angoisse ben raide! Alors je suis contente, ils auront 3 cadeaux de moins cette année. Et j’ai demandé à ce que les grands parents n’offrent qu’un seul cadeau par enfant. Je me sens tellement moins stressée ! On va passer des moments en famille et non des moments avec des objets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *