La sécurité d’un papa : le retour des stéréotypes

homme femme bras

La nuit dernière, t’étais pas là. Quand t’es parti peu après le souper pour ton nouveau travail, les enfants ne comprenaient pas. Je croyais que je comprenais, moi. Mais quand est venu le temps de me mettre au lit, toute seule, j’ai tenté de combler le vide que ton absence m’apportait. En vain.

Je me suis à nouveau sentie comme une enfant. Celle qui avait peur du monstre sous son lit, des bruits sourds. J’ai eu toute la misère du monde à m’endormir. Qui allait être là pour nous protéger si quelque chose de grave arrivait?

Il faudrait bien se demander pourquoi maintenant, au vingt-et-unième siècle, on a encore l’impression que quand papa n’est pas là, le loup nous guette. Maman est forte elle aussi, elle serait capable de déplacer des continents pour protéger sa famille. Maman aussi travaille fort pour ramener de l’argent à la maison. Mais même après tant d’années, de décennies, il y a des stéréotypes qui ont la vie dure.

« Papa gros bras combat pour maman et enfants. » « Papa gros travail ramène beaucoup de sous pour maison. » « Papa grosse voiture pour conduire grosse famille. » « Papa grandes mains pour construire grosse maison. »

Maintenant, on peut aussi bien interchanger le Papa par la Maman dans toutes ces situations. Mais comme ces idées préconçues sont si bien ancrées dans notre culture, dans notre minding depuis notre tendre enfance, force est d’admettre qu’il est plutôt difficile de s’en défaire.

Oui, maintenant, il est plus que fréquent que ce soit maman qui travaille en dehors de la maison et qui ramène l’argent du pain et du beurre avec, qu’elle soit la pierre angulaire de toute la famille, qu’elle soit la référence à plein de niveaux.

Mais il y a aussi des choses qui resteront toujours les mêmes et qu’on ne veut pas voir changer.

Hier, quand j’ai eu peur du noir seule dans notre chambre, tes bras rassurants m’ont manqué. Et même si je devenais la personne avec les plus gros bras de la famille, les tiens me manqueront toutes ces nuits, celles où tu devras aller au travail pour subvenir aux besoins de ta famille.

Maman est et sera toujours une petite fille qui a besoin de sécurité.

Mais pas n’importe laquelle, celle que seul un papa peut apporter.

Mélissa Rondeau
MÉLISSA RONDEAU

Une réflexion sur “La sécurité d’un papa : le retour des stéréotypes

  1. Marie Répondre

    Hihihi..Oh que je suis d’accord avec ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *