Moi, la fille fertile

femme enceinte ventre

Tiens-toi le pour dit, je suis plus qu’empathique envers toutes les mamans de l’univers qui tentent, en vain, de concevoir.

Moi, je suis la fille fertile, la fille qui a arrêté de prendre ses anovulants et qui est tombée enceinte en plus ou moins trois jours et quart. Moi, la fille qui n’a même pas essayé de fabriquer un petit frère à mon bébé de quinze mois et qui, rien que par une petite vite sous la douche une seule fois, s’est retrouvée avec une nouvelle brioche au four.

Je n’ai jamais vécu l’attente, l’angoisse de ne pas pouvoir procréer et je ne m’en excuse pas. Je ne m’en excuse plus.

Je n’en peux plus de me sentir coupable de mon ventre arrondi lorsque je croise une amie qui est dans l’attente depuis plusieurs années d’un bébé qui ne vient pas.

Je n’en peux plus de devoir surveiller chacun de mes mots pour ne pas avoir l’air trop enthousiaste ou désinvolte face à ma grossesse.

Je n’en peux tout simplement plus de mentir quand les gens me demandent  combien de temps il m’a fallu  pour tomber enceinte afin de ne pas les blesser dans leur rêve d’enfanter qui n’aboutit pas.

Crois-moi, j’aurais été prête à attendre mon tour, j’aurais attendu un an si ça avait permis à toutes les femmes infertiles de tomber enceinte. J’aurais pris mon mal en patience.

J’en ai eu des obstacles sur ma route, des montagnes à surmonter dans ma vie, mais pas celle de l’infertilité et je ne vais plus m’en sentir coupable.

Ça fait que toi, la fille fertile comme moi, remercie la vie de t’avoir choyée si vite et sors ta bedaine sans crainte de représailles.

Marie-Michèle Cyr
MARIE-MICHÈLE CYR

4 thoughts on “Moi, la fille fertile

  1. Catherine Répondre

    Je te comprends donc! Ça été presque trop facile pour mes trois (3 enfants en quatre ans, alors autant dire que je pense à mon chum que je tombe enceinte!). On dirait qu’il faut se sentir coupable d’avoir cette chance, et je ne vois pas pourquoi…

  2. Chantal Répondre

    Moi aussi!!!! 2 essaies au premier et un essai au deuxième. Mais vraimen juste un! J’ai dit: chéri, je suis en ovulation aujourd’hui. Poufff 9mois plus tard un bb tout neuf. Quoi de pire que d’annoncer à sa voisine que tu es enceinte et qu’elle se met à pleurer devant toi parce qu’elle essait depuis 3 ans… avec les tests d’ovulation et de grossesse à tous les mois. Mais pas nous. Des fois j’aurais aimé lui donné ma fertilité le temps qu’elle soit enceinte. Ça me femd le coeur. Mais que voulez vous?! Au moins je me sens moins seule en ce moment!

  3. Julie Répondre

    Pourquoi vous sentez-vous coupable? Quand vous rencontrez quelqu’un de paraplégique, vous sentez-vous coupable d’avoir vos jambes qui fonctionnent? Est-ce que vous évitez de dire que vous êtes allées prendre une marche pour ne pas blesser la personne? Vous êtes très choyées, effectivement. Si vous tenez à ces personnes infertiles qui vous font sentir coupables, vous pourriez plutôt leur dire tout simplement que vous compatissez à leur peine. Dans le fond, c’est tout ce dont elles ont besoin, de l’écoute empathique.

  4. Marie Répondre

    Je trouve ça plutôt triste comme billet…
    Je n’ai pas eu de problème à concevoir ma fille et je me considère très chanceuse. J’ai des amies pour qui ça a été plus difficile et je ne me suis jamais sentie coupable de ma grossesse, j’ai jamais senti qu’elles auraient voulu que je m’excuse non plus, par contre je sentais que j’avais le devoir de faire preuve de délicatesse et d’empathie quand je leur ai annoncé la nouvelle… Parce que mes amies je les aime et je n’ai tout simplement pas envie de leur faire de la peine en me « pavanant » la bédaine sans égard à leur souffrance à elles. Je leur ai fait sentir les petits coups de pied, je leur ai parlé de mes feeling de future maman, jamais je ne leur ai menti, mais je l’ai fait avec une plus grande sensibilité qu’avec mes amies qui ont eu la chance comme moi de tomber enceinte facilement.

    La culpabilité c’est un sentiment qui nous appartient, ce n’est pas les autres qui nous l’impose, ils ont bien assez de la leur!

    Tant mieux si tu ne te sens plus coupable puisque personne ne devrait se sentir coupable d’être ou de ne pas être fertile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *