Ton grand-papa différent

enfant grand-papa

Mon bébé fille, ton grand-papa à toi, il n’est pas comme les autres grands-papas, il est différent, un genre de super-héros slow-mo, une force tranquille.

Comment t’expliquer.

Un jour, grand-papa a eu de gros bobos à la tête. Un éclair a traversé son regard et lui a fait beaucoup de mal. À un tel point que les médecins ont dit à grand-maman qu’il deviendrait sans doute une étoile. Mais grand-papa, lui, trouvait que les étoiles étaient beaucoup trop loin de grand-maman et de ses trois mousses. Il a donc fait un très long voyage pour venir nous rejoindre et il en est revenu un peu fatigué.

Ton grand-papa à toi, il ne pourra jamais courir avec toi dans la maison, il ne pourra jamais t’amener faire une ballade en voiture, il ne pourra jamais te faire grimper sur ses épaules.

Toi, tu as un grand-dada, comme tu l’appelles.

Un grand-dada, ça peut lancer le ballon, ça peut écouter la Pat’Patrouille, ça peut manger des chips à dix heures du matin quand maman n’est pas là et ça peut aussi et surtout te laisser te blottir contre lui et te donner de gros câlins. Un grand-dada c’est aussi celui à qui on peut voler la télécommande, ou le paquet de gomme, celui à qui on apporte sa canne. Puis un grand-dada, c’est sécurisant parce que ça ne bouge pas beaucoup, qu’on sait toujours où le trouver.

Si tu savais comme mon cœur de fille et de maman se remplit de bonheur, mais surtout de fierté, quand je te vois, du haut de tes dix-neuf mois, accepter les différences de ton grand-papa. De déjà connaître ses limites et les respecter.

Tu as déjà compris tellement de choses.

Marie-Michèle Cyr
MARIE-MICHÈLE CYR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *