Choisis-toi

femme feu

Au-delà de la mère qui prend soin de ses p’tits, qui fait ben des lunchs, qui donne ben des bains pis qui passe des nuits blanches à soigner sa progéniture qui se tousse les poumons et qui fait des cauchemars, j’ai le goût de te parler de toi. J’ai le goût de te parler de tes rêves. J’ai le goût de te parler de l’importance d’aimer la personne que t’es pis ce que tu fais.

T’sais, mettre bas, c’est un contrat à vie. Mais rien dans ce contrat-là ne stipule que tu dois réduire tes besoins à néant. Rien dans ce contrat-là ne dit que, pour le bien de tes p’tits, tu vas devoir les faire passer devant toi ad vitam aeternam jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Parce que t’es une personne à part entière, fille. T’es une entité distincte qui a le droit de réaliser ses rêves.

Ça fait qu’aujourd’hui j’ai le goût que tu réfléchisses à ce que tu fais de ta vie. J’ai le goût que tu te demandes si t’aimes ce que tu fais. Si t’es à la bonne place. Pis ce que t’aurais envie de changer pour avoir une vie meilleure. Pour l’aimer plus, ta vie, au-delà de ta famille.

Pis j’ai le goût que tu fonces. Que tu fonces vers ce qui t’apparaît comme étant le seul chemin que t’as envie de suivre malgré tes craintes, tes responsabilités pis tes doutes.

J’ai le goût que tu te fasses confiance et que tu deviennes exactement celle que tu souhaites être. Même si c’est pas facile. Même si t’as peur. Même si ça demande des sacrifices.

Parce que la seule qui se met en travers de ton chemin, c’est toi.

Pis je te promets que jamais rien ne te rendra plus heureuse que de te choisir.

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *