Ta maternité : 8 choses à ne pas faire

femme dit non

La maternité vient avec son lot de surprises et d’imprévus. Ça fait que voici 8 choses à ne pas faire pour t’éviter d’avoir le goût de te taper la tête dans les murs.

#1  Les soupers en 15 étapes en semaine

Je le sais que tu penses que faire une béchamel, ça prend rien que dix minutes. Mais entre ta casserole de spaghetti, les brocolis vapeur, les devoirs, les lunchs pis le p’tit qui veut changer de poste de télé, ça se peut que ce dix minutes-là se transforme en cauchemar qui colle au fond du chaudron. Ça fait qu’en semaine, fais ça simple. Prépare d’avance, congèle, fais des omelettes ou mange des grilled-cheese.

#2  Les fêtes d’enfants

Tu te pensais ben smart quand tu as invité les huit amis de ton cinq-ans à venir fêter sa fête dans le confort de ton salon. À c’t’heure qu’ils viennent juste de partir, que les oreilles te silent encore, que la tête veut te lâcher, que le plancher est enduit d’une matière inconnue, qu’il y a un trou dans le mur de la salle de jeu pis que ladite salle de jeu ressemble à Beyrouth dans ses mauvais jour, tu sais qu’une fête d’amis, tu fais ça n’importe où ailleurs que chez vous.

#3  Ta décoration intérieure

Quand t’en étais encore au stade de frotter ta grosse bedaine pis de dormir plus que quatre heures d’affilée, tu te figurais déjà berçant ton p’tit dans toute la zénitude de ton salon épuré à côté de ton divan en cuir blanc pis de tes coussins assortis. T’as investi à la mauvaise place, fille. Ta décoration intérieure, tu la reverras quand ta progéniture quittera le nid familial pour aller massacrer la maison de quelqu’un d’autre. Entre-temps, fais ton deuil.

#4  Comparer ton enfant avec celui des autres

Ton p’tit marche pas mais celui de la voisine, qui a pourtant deux mois de moins que le tien, court aussi vite que Bruni Surin ? Ton enfant de quatre ans ne sait pas compter jusqu’à quinze mais le p’tit du frère de la sœur de ton ami compte jusqu’à 20, lui ? Ta p’tite en maternelle enligne pas deux mots mais le fils du cousin du grand-père de ta tante Germaine peut lire un roman à l’eau de rose de la première à la dernière ligne ? Arrête de perdre ton temps et accepte que chaque enfant apprend à son rythme. T’es pas dans un concours de performance. Même si ton enfant remporte pas la finale de Du Talent à revendre, il va quand même faire une belle vie t’sais.

#5  Les activités de fin de semaine

T’as le goût que ta progéniture se réalise et découvre ses plus grandes passions, ça fait que tu l’inscris à un cours de piscine, un cours de soccer pis un cours de dessin pis tu passes la fin de semaine à faire le taxi sous un nuage de protestations de ladite progéniture qui aimerait ben ça relaxer pis aller jouer dehors ? Slaque les activités. Ton p’tit a pas mal plus de chance de se découvrir en ayant gambadé dans le gazon qu’en passant sa journée avec le nez étampé dans la fenêtre de ton char.

#6  Te faire croire que ton enfant ne regardera jamais la télé, ne boira jamais de jus et tous ses dérivés

On va se le dire, on a toutes eu la pensée utopique qu’on ferait les choses autrement. Que nous, on serait la maman par excellence. Celle qui n’échoue jamais et qui ne cède à aucun caprice. Celle qui lit toutes les études sur le développement des enfants pour s’assurer de donner le meilleur à sa progéniture en permanence. Mais dans les faits, un an, trois ans, dix ans plus tard, t’es comme tout le monde fille. Ça fait que tes p’tits vont écouter la télé plus souvent qu’à leur tour, ils vont boire du jus en quantité industrielle pis ils vont triper sur les bonbons comme tout le monde.

#7  Te priver de sortie

Je sais qu’en tant que mère, t’as ben de la misère à t’autoriser un 5 à 7 ou une sortie qui consiste en autre chose qu’aller chercher un 2L de lait au dépanneur, des couches à la pharmacie ou un casseau de fraises à l’épicerie. Sauf que ce serait tout à fait sain de te trouver une petite gardienne pis de mettre le nez dehors rien que pour toi de temps en temps. On appelle ça conserver l’équilibre. Pis c’est ben bon.

#8  Espérer pouvoir te mettre sur ton trente-et-un

Écoute, c’est pas complètement impossible que tu arrives à t’enligner une couche de cache-cerne, un trait de mascara pis que tu revêtes ta jupe sans qu’elle soit trop fripée. Mais c’est aussi fort probablement possible, que tu t’étendes ledit mascara jusque dans le front et que la chemise qui accompagne ladite jupe va se retrouver enduite d’une substance inconnue qui ressemble à un mélange de bave, de confiture pis de vomi avant que tu quittes la maison.

Pis toi, qu’est-ce que tu penses qu’on ne doit pas faire en tant que maman ?

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *