Maman, comment on fait les bébés?

fille surprise

C’est un soir de semaine ben ordinaire. Après avoir ramassé la moitié du souper en dessous de la table, tu t’empresses de plonger ta progéniture dans le bain. Tu fais semblant de ne pas voir les coulisses d’eau sur ton mur pis tu scrolles ton Facebook sur ton téléphone, confortablement assise sur ton comptoir de salle de bain. C’est là que ça te tombe dessus comme une mouche dans un pare-brise. La question qui tue. Tu vois presque Guy A. Lepage dans le fond du regard interrogateur de fiston.

« Maman, comment on fait les bébés? »

T’étais tellement pas prête pour ça.

Mais parce que t’es vraiment wise, tu lui dis que c’est vraiment une question très très difficile et que tu dois réfléchir avant de lui répondre, ça-fait-qu’on-s’en-reparle-demain-minou.

Tu t’applaudis de t’en être sortie si facilement pis t’espères fort fort qu’il oubliera d’ici demain. T’sais, il oublie de se laver les mains, de fermer la lumière ou d’accrocher son manteau.

Mais ça, il ne l’oubliera pas, crois-moi!

Tu commences par chercher sur internet des réponses toutes faites. Tu vas même à la bibliothèque emprunter des livres sur le sujet. Pis tu te rends vite compte que deux options s’offrent à toi : vérité ou mensonge. Version douce ou piquante. Histoire réconfortante ou traumatisante.

Option 1 : les pieux mensonges

Tu peux toujours lui raconter une histoire louche du genre ‘’une fois c’t’un chou pis une abeille qui rencontrent une cigogne…’’ mais t’sais, ton gars ne retient pas des voisins, il n’est pas idiot et tu vois déjà le regard de déception et d’incompréhension qu’il va te servir quand tu vas lui raconter cette mielleuse histoire ridicule. Et tu ne seras pas plus avancée parce qu’il va  toujours vouloir que tu lui expliques comment on fait réellement les crisses de bébés.

Option 2 : la vérité toute crue

‘’Le papa met son pénis dans le vagin de la maman. Oui oui, le p’tit tunnel par où t’es sorti.’’

Si tu choisis de lui révéler la vérité toute nue, je te conseille de l’habiller un peu, sinon, allô le traumatisme. N’oublie surtout pas de préciser que ce sont les adultes qui ont le droit de faire ça. Et insiste bien, sinon watch out le message de l’enseignante demain. Et ajoute qu’il faut s’aimer beaucoup en amoureux.

« Pas s’aimer comme tu aimes ta sœur ou ta grand-mère là. »

La vois-tu la scène d’horreur si tu ne mets pas ça au clair?

« Ça prend deux adultes qui s’aiment en amoureux. Qui se font un gros câlin au cours duquel le monsieur met son pénis dans le vagin de la madame. Il plante une petite graine à l’intérieur. La graine pousse et devient un bébé.’’

Oui, même si tu choisis de dire la vérité, t’as quand même le droit de parler de la petite graine. Non mais, te vois-tu expliquer le système reproducteur masculin? T’es même pas sûre de tout comprendre toi-même, ça fait que go pour la petite graine t’sais. Pis prends le temps de répondre à ses questions. De répéter les parties les plus importantes de l’histoire. T’es tellement bonne pour accompagner ton enfant à son rythme dans ses apprentissages.

Après, ben sers-toi un verre de vin pis assume ton choix. Parce que y’aura toujours quelqu’un pour te dire que t’as pas choisi la bonne option, que tu lui as pas fait la grande annonce dans les règles.

Ah pis surtout, savoure bien sa face de dégoût quand tu lui as expliqué la mécanique de la chose, parce que bientôt… ça va passer ben trop vite.

Maman Ninja
MAMAN NINJA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *