Petit dictionnaire de tes émotions parentales

parents fachés

A-C

Admiration

Jugement complètement biaisé que tout parent porte envers sa progéniture. Parce qu’il est tellement mignon. Parce qu’elle est si brillante. Parce qu’il fait les plus beaux cacas dans le pot. La réserve d’admiration d’un parent est inépuisable.

Amertume

Savant mélange de colère, de tristesse et d’injustice, l’amertume est une émotion violente ressentie au coucher par les parents d’un poupon qui ne fait pas encore ses nuits sachant très bien qu’ils vont se faire réveiller dès l’instant où ils seront confortablement ancrés en plein sommeil profond.

Appréhension

Aussi connue sous le nom de ‘’ ça va mal finir ’’, l’appréhension est un sentiment qui se pointe quand on anticipe un drame. Les enfants se chamaillent, Fiston tente de grimper plus haut dans le module de jeux, mademoiselle veut se verser un verre de lait toute seule.

Béatitude

Grand bonheur ressenti quand les enfants sont couchés et qu’on peut enfin se laisser choir dans le divan avec une doudou et un verre de vin. ATTENTION : ce sentiment peut rapidement être remplacé par l’amertume si les enfants ne dorment pas et y vont de leurs sempiternelles demandes de verre d’eau-dernier-bisou-envie de pipi.

Colère

Sentiment ressenti à l’égard de soi-même, du conjoint et/ou des enfants plusieurs fois par jour lorsqu’un obstacle se dresse sur notre chemin. D’intensité variée, la colère se manifeste par des soupirs, des regards assassins, des cris, ou des crises de bacon sur le plancher de la cuisine dans les cas les plus extrêmes.

Confusion

Émotion ressentie principalement lorsque le parent demande l’avis de ses proches, ou pire, lorsqu’il consulte Internet dans le but de faire les bons choix pour ses enfants. Co-dodo ou pas? Allaitement ou biberon? Purée de légumes avant ou après la viande? 5-10-15?

Culpabilité

Émotion qui assaille immanquablement les parents, particulièrement après une montée de colère ou d’amertume. On la chasse souvent avec un câlin et un bisou. Et un verre de vin. Le contact avec d’autres parents vivant des situations semblables aux nôtres tend également à diminuer la culpabilité.

D-M

Dégoût

Une couche de méconium. Un rot de lait maternisé. Un torrent de vomi sur l’épaule. De la morve dans les cheveux. De la purée de brocoli dans les rideaux.

Embarras

Généralement accompagné d’un grand malaise, l’embarras est un sentiment qui nous donne envie de rentrer dans le plancher quand notre progéniture pointe une grosse madame à l’épicerie. Ou quand elle décide de révéler nos secrets aux membres de la famille élargie, aux amis ou aux éducatrices de la garderie.

Méfiance

Émotion ressentie quand on n’entend plus les enfants. S’accompagne souvent d’appréhension. C’est louche, quel mauvais coup ont-ils encore inventé? Une omelette sur le plancher? De la pâte de zinc dans les cheveux? Du crayon feutre sur le divan?

N-Z

Reconnaissance

Ce moment où on remercie la vie pour nos merveilleux enfants brillants, pleins de vie, en santé. Malgré toutes les autres émotions qui nous assaillent, la reconnaissance se fraie toujours un chemin dans notre cœur.

Tendresse

Émotion spontanée qui suit généralement un élan de reconnaissance. Est accompagnée d’un besoin de contact physique immédiat. Les caresses, les câlins collés-collés en famille sont le carburant qui pousse les parents à continuer d’être heureux à travers les montagnes russes émotionnelles du quotidien.

Maman Ninja
MAMAN NINJA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *