La simplicité de l’enfance

enfant simple chien

Quand un enfant entre dans ton existence, tout est chamboulé. Tu deviens un parent, un enseignant, celui qui va partager ses connaissances et son expérience. Tu souhaites qu’il devienne un adulte heureux, épanoui, autonome et débrouillard. Tu veux lui donner ce qu’il y a de mieux et le meilleur de toi-même.

Et arrive ta grande amie, la culpabilité. Car tu as peur de ne pas savoir comment faire quand il est petit et de le décevoir quand il sera grand. Tu te dis je ne suis pas assez ceci, je suis trop cela. Tu le regardes grandir et tu te demandes si tu en fais assez, si tu en donnes assez, si ton enfant est heureux.

Et si tu te replongeais dans ta propre enfance? Que tu y revivais tes moments de bonheur? Quand tu y repenses, qu’est-ce qui te vient à l’esprit? Les bébelles coûteuses que tes parents t’ont offertes pour Noël? Les repas cinq étoiles que ta mère te préparait? Les nombreuses sorties que tes parents ont fait avec toi?

Non. Ce qui te vient à l’esprit, c’est probablement les fous rires, l’amour et les câlins partagés. La bataille d’oreillers, les courses dans l’herbe, les parties de cachette, les histoires avant le dodo.

La beauté de l’enfance, c’est la simplicité de son bonheur. C’est l’art de vivre au moment présent, maintenant et pas demain. De s’émerveiller devant la nouveauté. De découvrir un papillon, d’avoir du plaisir en jouant avec la mousse du bain. De partager des moments en famille.

Le problème en grandissant et en devenant adulte, c’est que tu apprends les règles, les contraintes et les compromis. Le temps, la productivité et la compétition font désormais partie de ton vocabulaire. Tu troques ton coeur d’enfant et sa facilité à s’émerveiller avec tes responsabilités de grande personne.

Mais si en tant que maman, tu prenais deux minutes pour t’arrêter ?

Si tu prenais le temps de voir la vie à travers les yeux de tes enfants? Sans culpabilité, sans avoir l’impression que tu vas les décevoir. Pour juste apprécier le moment présent. Pour oublier ta vie souvent trop folle qui roule à cent mille à l’heure.

Si tu revivais le temps de quelques heures ce bonheur facile de l’enfance?

Si tu arrêtais de tout compliquer et de te mettre de la pression quand tu en as déjà assez dans toutes les sphères de ta vie?

Parce que ton enfant ne se rappellera pas de la fête Pinterest que tu as pris deux semaines à lui préparer et pour laquelle, tu as tant stressé. En grandissant il va l’oublier. Comme toi quand tu étais petite. Comme de la console de jeux dernier cri que tu n’as pas les moyens de lui offrir pour Noël. Comme les jeans à soixante dollars qu’il va porter deux semaines avant de les trouer en jouant au hockey dans la rue avec ses amis.

Ce qu’il va se rappeler, c’est du temps que tu as pris chaque jour pour lui. De ce que tu as partagé avec lui. De ton amour.

Parce que tu le sais, un enfant, c’est si compliqué et si simple à la fois. Et c’est souvent lui qui te ramène à l’essentiel.

Ouvre grand ton coeur d’enfant.

Parce que ta vie d’adulte, elle peut attendre jusqu’à demain.

Véronique Martel
VÉRONIQUE MARTEL

Une réflexion sur “La simplicité de l’enfance

  1. MJT Répondre

    Wow! Merci, merci et merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *