9 choses à apprendre à ton p’tit pour ne pas en faire un gros colon

enfant colon

T’sais, t’es petit pis t’as la vie devant toi. Mais c’est pas une raison pour prendre la track du gros colon. C’est facile de perdre le nord pis de prendre la mauvaise voie. Ça fait que voici quelques conseils parentaux pour faire de toi un grand qui aura plus de bon sens que bien d’autres dans ce bas-monde.

#1 Assume-toi

T’as une tête normalement munie d’un cerveau avec des neurones pis du haut de tes cinq ans, tu me sembles en âge de prendre des décisions simples pis de les assumer. C’est là que ça commence pis ça va te suivre toute ta vie. Le seul responsable du chemin que tu prends, c’est toi. Ça fait qu’arrête d’en vouloir à la terre entière quand tes mauvaises décisions t’amènent sur une track qui te tente pas pis assume tes choix.

#2 T’es pas le centre de la terre, chose

Je le sais que du haut de tes trois pommes, tu penses souvent que t’es le roi de l’Amérique pis que ben des affaires te sont dues dans la vie. T’es de même, égocentrique sur les bords, comme la plupart des p’tits de ton âge. Sauf qu’on est sept milliards sur la terre, pis même si t’es ben important, t’es pas le centre de l’univers. Ça fait que tes besoins ben ben prioritaires vont parfois passer bon deuxième-troisième-centième-dernier derrière ceux de gens pour qui ça presse pas mal plus. Fais ton shift, sors de ta bulle, ouvre ton esprit pis prends connaissance de ce qui se passe autour de toi.

#3 Persévère

J’aime mieux te prévenir que si tu penses que de compter jusqu’à dix, ça se fait pas, c’est épouvantable pis que ta vie est un grand drame, t’es pas sorti du bois. La vie c’est dur pis c’est pacté d’épreuves qui te sacrent souvent à terre. Ça fait qu’apprends tout de suite à relever tes manches, à te tenir le dos droit pis à foncer. Fais du challenge ton mode de vie, pas ton ennemi.

#4 Calme tes nerfs 

Je le sais que t’as ben des émotions pis que t’es en train d’apprendre à les gérer au mieux de tes petites connaissances. Mais slaque la colère pis les crises de bacon. Tu vas apprendre assez vite que dans la vie, on a rien en sacrant après les autres pis en se roulant par terre. Calme tes nerfs. Apprivoise tes émotions. Apprends à les maîtriser pis les communiquer de façon à te faire comprendre.

#5 Prends-toi pas pour un autre mais peinture-toi pas dans un coin non plus

C’est pas parce que tu viens de gagner une course de dix mètres à pied que t’es le kingpin de la garderie pis que tu peux te péter les bretelles pendant trois heures devant le petit chose de deux ans qui est en larmes d’être arrivé dernier. Prends-toi pas pour un autre. C’est pas payant. Mais ça ne veut pas dire non plus que t’as pas le droit d’être fier de toi. Trouve la mince ligne entre les deux pis trace un gros trait de Sharpie dessus question de ne jamais la dépasser.

#6 Écoute

Tu parles, tu parles, tu parles. T’en as des affaires à dire pis des expériences à raconter dans ta grande sagesse de six ans d’existence. Mais écoutes-tu les autres aussi ? Parce qu’ils ont peut-être besoin de toi. Parce qu’ils peuvent sûrement t’apprendre quelque chose que tu ne connais pas. Parce que si on fait rien que parler sans jamais écouter, tôt ou tard, il ne reste plus ben ben d’oreilles pour nous entendre.

#7 Pense avant de parler

Dans la vie, tu vas rencontrer une trâlée de monde pis tu vas trouver qu’y’en a une barge pis un char qui ont l’air bizarre, qui s’habillent mal, qui sont trop gros, qui sont trop petits pis qui ont des gros yeux pis des grandes palettes. Pis tu vas en rencontrer tout un lot qui ne pense pas comme toi sur les quatre cent cinquante millions de sujets de la vie. Pis tu vas avoir ben ben envie de t’emballer pis de dire à qui veut bien l’entendre ce que t’en penses.

Avant de parler, demande-toi si ce que t’as à dire c’est smart, c’est vrai pis c’est utile. Pis si tu réponds non à l’un des trois, c’est peut-être ben parce qu’il serait préférable de fermer ta boîte pis de passer ton chemin.

Pis si tu parles, à tort ou à raison, choisis tes mots. Prends pas ceux qui ne veulent rien dire pis qui blessent. Sois diplomate. C’est quelque chose qui devient ben rare ces temps-ci. Mais moi, je ne veux pas que tu le perdes de vue. Jamais.

#8 Y’en aura toujours des meilleurs pis des moins bons que toi

C’est pas vrai que t’es le meilleur. Y’en aura toujours des mieux que toi pis des plus poches. Dans tout ce que tu vas faire. Pis c’est normal. C’est la vie. On ne naît pas égaux. On a des droits similaires mais des aptitudes différentes. Pis c’est ce qui fait notre force. Ça fait qu’apprends des plus forts pis donne donc un coup de main aux plus faibles au lieu de t’enfler la tête ou de babouner parce que t’as perdu.

#9 Tu peux toujours faire mieux mais c’pas une raison pour ne pas être fier de toi

Dans la vie, y’a toujours place à l’amélioration. Tu peux toujours faire mieux. Ça fait qu’assis-toi pas sur ton derrière parce que tu te trouves ben bon pis cherche de quelle façon tu vas pouvoir te dépasser la prochaine fois. Ça s’applique partout. C’est bon dans tout ce que tu fais.

Mais en même temps, n’oublie pas de te donner le droit à l’erreur pis célèbre tes victoires.

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *