Ce que je n’avais pas prévu

femme pas prévu

Quand j’ai appris que j’allais devenir maman pour la première fois, je m’étais fait une vision de la maternité. Pas tout à fait véridique, pas tout à fait erronée et je me sentais parfois seule avec mes incertitudes. J’avais beau avoir neuf mois pour me préparer, je ne pouvais bien évidemment pas entrevoir toute ma future vie avec un enfant. Il y avait tant de choses que je n’avais pas prévues.

Je n’avais pas prévu que la maternité allait me faire vivre autant d’émotions en si peu de temps. De la béatitude de la beauté de la naissance et des premiers jours, je suis passée au découragement et à l’impuissance quand ma mini pleurait pendant ses trop nombreux épisodes de coliques.

Je n’avais pas prévu vivre autant de culpabilité et de remise en question sur mes capacités maternelles. Fais-je les bons choix pour mon enfant? Suis-je une bonne maman? Et quand j’ai pris la décision d’avoir un deuxième enfant, aurais-je de l’amour et du temps pour tout le monde? Est-ce trop tôt pour une autre grossesse?

Je ne m’étais pas imaginée que l’arrivée de mes enfants changerait aussi ma façon de voir et de profiter de la vie. Que mes choix seraient tellement différents. Que j’apprendrais tranquillement à vivre le moment présent et de moins en moins en fonction du futur. Que je me contenterais de moins et surtout que j’apprécierais beaucoup plus ce que j’avais déjà. Que j’aurais du mal à me souvenir d’avant. De qui j’étais, qui je voulais être. Tout comme je n’aurais pas pu prévoir celle que je suis devenue.

Mes convictions ont elles aussi été ébranlées. Ce qui m’apparaissait une priorité il y a quelques années est peut-être un peu plus loin sur la liste maintenant. Je me suis questionnée encore et encore sur mes choix, mes envies, mes rêves et mes désirs. J’ai enfin compris certaines choses que je pensais pourtant réellement comprendre. Et pourtant…

J’ai réalisé bien malgré moi que la maternité est une route sinueuse.

Qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de faire. Que bien souvent, notre instinct est notre meilleur allié alors que nous cherchons souvent à le combattre au lieu de l’écouter. Que la maternité est vécue différemment par chaque femme qui met un enfant au monde.

Que la vérité universelle n’existe pas et surtout n’existera jamais. Que ça en va de même avec la perfection que nous recherchons toutes un peu. Que nous sommes toutes sans exception imparfaites et que c’est très bien ainsi.

Que tous ces imprévus et ces incertitudes font de notre histoire une aventure que l’on vit minute par minute, sans jamais savoir ce qui en résultera. Que nous ne savons pas toujours comment faire face aux obstacles car nous ne savons pas de quoi sera fait demain. Qu’à mesure que le temps avance, nous apprenons tranquillement à faire face à l’avenir.

En se lançant dans le vide avec pour seule certitude l’amour inconditionnel que nous portons à nos enfants.

Véronique Martel
VÉRONIQUE MARTEL

Une réflexion sur “Ce que je n’avais pas prévu

  1. juste1maman Répondre

    Oh mais comme vous avez raison !!! Le nombre de choses que je disais avant du genre « moi maman, jamais mais alors jamais il n’aura droit de faire ça », ou encore « moi maman, mais bien sûr qu’il ira chez ses grands parents, plutôt 2 fois qu’une… » oui et bien maintenant, on en reparle !!! Merci pour ce post vraiment très intéressant. 🙂 Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *