Bébé last call

bébé last call

J’te veux, toi, mon petit dernier. Mon bébé last call. J’veux devenir ta maman. J’veux connaître ce sentiment-là pour une dernière fois avant de clore la boucle pour de bon.

Pour la dernière fois, je veux que, du fond de ta grotte, tu me fasses ressentir cette extase, ce privilège de pouvoir porter la vie en moi. J’ai encore le goût de me flatter la bedaine en poussant ce soupir serein empreint de bonheur et d’inquiétude. J’ai envie que moi pis toi, on fasse confiance ensemble à la vie pis qu’on perde le contrôle sur tout.

J’veux te voir pour la dernière fois sur le p’tit écran noir et blanc, toi, la chair de ma chair. Que tu me laisses deviner les esquisses de ta petite main. Qu’on m’annonce quel sexe tu auras et que sur mes joues, les larmes se tracent leur chemin.

J’veux te voir naître. Entendre ton premier cri. Changer ta première couche miniature et pis passer trois mois dans les limbes avec toi pis  ma face de zombie, à boire du café pis à douter de ma santé mentale.

J’veux en avoir plein les bras, plein le cœur. Que mon bain déborde d’amour le soir. À en avoir mal à la tête, ton père pis moi.

J’veux voir dans le rétroviseur vos trois petites faces de clown cordées ben comme il faut, été comme hiver. Pis me dire que dans la vie, ma réussite ça été de vous avoir pis qu’aucune autre richesse ne peut arriver à la cheville de ce que vous me faites en dedans.

J’te veux toi, mon petit dernier. Pour t’enfiler ces microscopiques morceaux de linge, te mettre sur ton trente-six, te peigner sur le côté pis être encore une jeune maman avant que les rides s’emparent de ma peau. J’veux ton portrait à côté de celui de ton frère pis de ta sœur sur le grand mur blanc des escaliers.

Parce qu’il y a rien de trop fou. Et pis parce que plus on est de fous plus on rit. J’te veux. Tu vas voir que je suis pas mal pantoute en matière de petits rots et que j’ai atteint le niveau expert avancé côté couches. Pis que j’peux te réciter la check-list pour avoir notre congé d’hôpital tout en te déblatérant sans fin chaque paragraphe du Mieux-Vivre les yeux fermés .

J’veux te voir courir dans l’herbe derrière les autres, toi, mon bébé last call. Que tu me couvres de câlins en me bafouillant tes mots pas clairs. Que mon frigidaire croule sous les dessins. Que ma vie pétille de vos mille couleurs.

J’te veux toi, mon p’tit dernier, pour nommer tous vos noms avant d’arriver sur le bon pis que ça vous laisse échapper un petit rire espiègle. J’veux vous voir dans vos pyjamas laids à pattes longues à Noël. Et pis que l’esprit de fête mêlé à vos cris de joie me chavire l’être tout entier comme ça se peut pas.

J’te veux mon p’tit dernier tout simplement parce que j’ai envie de t’aimer. Parce qu’il y a rien de plus beau. Juste ça.

Ça fait que prend le temps qui faut pour arriver, sois pas pressé.

Parce que sache que c’est avec toi que j’veux savourer doucement chaque instant de cette toute dernière fois.

Stéphanie Hébert
STÉPHANIE HÉBERT

10 thoughts on “Bébé last call

  1. Jessica Répondre

    Magnifique !!!

  2. Nancy Répondre

    Merci pour ton très beau message, il m’a fait pleurer j’attend mon petit dernier, mon 3e tu exprime très bien ce pourquoi je le veux. Ce que j’oublie parfois dans les moment plus difficile.
    Merci de me le rappeler.

  3. Danika Répondre

    Quel beau texte! Moi aussi j’ai versé une petite larme, entre 2 bouchées de spaguettis, au bureau, le jeudredi de ma première semaine de travail après mon deuxième congé de maternité! Bon ok, je suis peut-être un peu hormonale aussi en raison de la fin de mon RQAP haha! Mais je le veux ardemment aussi mon bébé lastcall! Pour l’instant, je savoure mon bébé d’un an mais bientôt… Dans quelques mois… Juste une dernière fois… ❤️ Merci de ton partage xxx

  4. Marie-Pier Répondre

    Oufff!!! Larmes et rires!…
    Que d’émotions!!

  5. Stéphanie Répondre

    Wow!! Comme c’est beau ce que tu as écris!!! Je me suis reconnu à travers tes mots apars que aulieu d’en avoir déjà 2 j’en ai juste une 🙂
    À l’aube de mes 42 ans (demain) , je me sens encore comme une jeune maman.
    Si la vie me permet d’agrandir ma petite famille, je savouerai ses superbes moments à nouveau avec cette fois ma grande de 10 ans qui prie pour devenir une grande soeur!! Merci
    Très très beau ❤

  6. Audree-Anne Répondre

    Merci beaucoup pour ce texte très touchant, ça m’a beaucoup émue. Je me reconnais dans chaque phrase. Nous avons décidé nous aussi de vivre encore cette incroyable aventure, « bébé 4 » s’en vient dans les prochaines semaines et je savoure chaque précieux moment… pour la toute dernière fois.

  7. FiWaCdY Répondre

    Wow quel beau texte!! J’ai eu quelques larmes aussi!! Je suis présentement enceinte de notre première petite bébé bonheur!! Et ça a pris 2 ans avant que ça fonctionne et je souhaite de tout coeur pouvoir revivre cet immense bonheur que de porter la vie une nouvelle fois!! J’adore la sensation de la sentir bouger dans mon ventre!! ♥

  8. Stéphanie Répondre

    Comme j’adore ce texte trop touchant…!!! Je suis présentement au tout début de ma deuxième grossesse et je souhaite savourer chaque moment. Étant déjà en retrait préventif, je me prélasse à la maison avec ma fille de 2 ans et demi. Aussi, ses derniers temps, j’ai de la peine à penser que ce sera peut-être ma dernière grossesse. La dernière fois que je vivrai cette merveilleuse expérience que j’ai la chance de vivre! Est-ce que je réussirai à convaincre mon chum d’en avoir un 3e ou… hihi!!!

  9. Marie-France Lehoux Répondre

    Ouf! Juste en ce moment. .. le moment où j’ai averti mon amoureux que Minie serait notre dernière finalement. Que j’aurais le goût d’un 4e mais que j’ai encore tout plein de choses à dévorer avec notre puce de 18 mois et que à 41 ans et 3/4 une grossesse me fait un peu peur côté santé. Si ça va pas bien je pourrai pas être une maman toute là pour mes 3 enfants: 18 mois, 12 ans et 18 ans. 3 âges différents qui vivent des choses différentes. 3 enfants de pères différents car ma vie à prit des trajets sinueux, mais 3 enfants aimés, choyés et désirés. 3 enfants nés dans 3 décennies : ma vingtaine, ma trentaine et ma quarantaine . Minie est mon bébé Last call et j’en profite à chaque minute ❤

  10. Rox Répondre

    J’ai le motton à lire ça. Je ne pense pas qu’il y aura un 3e mais tout ce que tu mentionne j’y pense tellement souvent. Revivre tout ça serait si dur mais si beau aussi. Ma conscience se bat avec elle même présentement.

    Très beau texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *