Les 5 activités que tu ne te croyais jamais assez multi-task pour effectuer sur la toilette

maman toilette

T’sais,avant de devenir une maman, tu te levais de ton lit le matin, tu partais la cafetière et tu te dirigeais dans le calme le plus total vers la salle de bain pour t’asseoir sur le trône afin d’évacuer le méchant d’la veille. À c’t’heure que t’es une p’tite mère, on ne se le cachera pas, ce moment de pleine solitude est maintenant chose du passé et tu dois dorénavant le partager avec ta progéniture. Fouille-moi pourquoi, mais ton enfant lui, il s’en fout que ça sente mauvais pis que tu sois dans ta position la moins avantageuse. Probablement parce qu’il t’aime inconditionnellement pis qu’il a besoin d’attention.

Voici donc les cinq activités que tu ne te croyais jamais assez multi-task pour effectuer sur la toilette.

#1   Répondre au téléphone

« Oui allo ? Salut Parrain. Oui ça va. Ah ben non, elle n’est pas occupée, attends un peu. MAMAN, le téléphone c’est pour toi ! »

Merci.

#2  Donner de l’amour

« Maman?, Maaaamaaan? T’es où? Aaaah t’es là, j’voulais juste te faire un câlin. »

Ben oui, why not coconut ? Quel endroit génial pour venir me signifier ton amour.

#3  Faire une critique artistique

« Maman?, Maaaamaaan? T’es où? Aaah t’es là, j’voulais juste te montrer mon dessin! Ici c’est moi, et là c’est les chiens pis la… »

T’es pas mal bon, voire même excellent. Maintenant, tu sors que j’m’essuie?

#4  Jouer les psychologues

« Maman? Maaaamaan? T’es où? Aaah t’es là ? Tu fais pipi ou caca ? Ah d’accord. Je voulais te dire, hier là, à la garderie, Jacob il m’a tiré les cheveux. »

Quel moment parfait pour une thérapie relationnelle.

#5  Gérer des chicanes

« Maman? Maaamaan? T’es où? Aaah t’es là! Jasmine elle me lâche pas là! Elle détruit mes constructions de blocs ! Dis-y qu’elle me lâche là! Elle est vraiment pas fine. »

À grands coups de cris de lâche-ton-frère à travers la porte de la salle de bain assise sur le bol de toilette, l’autorité et la crédibilité sont souvent deux principes fondamentaux particulièrement remis en question.

Mais lâche pas, cette phase-là, elle finit par passer comme tout le reste pis ben assez vite, tu finiras par trouver le temps long, toute seule avec toi-même sur le bol, à regretter tes critiques artistiques pis la petite face de ta progéniture dans le cadre de porte.

Laurianne Loyer-Bernatchez
LAURIANNE LOYER-BERNATCHEZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *