Le lunch scolaire : sans noix, sans chocolat, sans goût

fille lunch

L’école est déjà recommencée et malgré le fait que tu jubiles à l’idée d’enfin voir partir ta progéniture en autobus scolaire dans un semblant de retour à la routine le matin, une idée désagréable te tourne déjà dans la tête. Quelque chose que t’avais volontairement oublié pendant l’été : le retour des lunchs et les collations.

Si t’es chanceuse, le service de garde de ton école offre un service de micro-ondes. Ça fait que tu te casses plus ou moins la tête, tu augmentes tes batchs de souper et tu fous ça dans un plat, version texture bouetteuse plus ou moins identifiable. Tant qu’y a des protéines et des légumes, tu devrais pas trop te faire taper sur les doigts. Repas principal, check.

Si t’as pas cette chance, tu dois te taper la préparation de sandwiches. Les premières années, tu fouillais sur internet pour trouver des idées de lunchs mignons, santé et attrayants, mais avec le temps, tu t’es ben rendu compte que tout ce qui pognait, c’était le sandwich-pain-blanc-baloney-pas-de-beurre avec des mini-carottes pis peut-être des piments, mais les rouges, pas les jaunes, ni les oranges et surtout pas les verts.

Ça se corse à la collation, aux desserts et aux breuvages. Les restrictions des écoles sont toutes plus exigeantes les unes que les autres. Faut que ce soit santé, mais pas trop bourratif. Idéalement des fruits, légumes ou produits laitiers. Mais il faut éviter les aliments qu’il faut garder au froid. Tu peux te risquer avec des galettes ou des barres tendres mais il faut qu’elles soient sans sucre, sans pépites de chocolat, sans noix et préférablement sans goût. Il faut que ça se mange bien sans cuillère et que ça ne fasse pas de graines. Tu peux tenter un jus de fruits s’il n’y a que trois ingrédients sur l’étiquette mais le lait c’est ben mieux. Pas aux fraises ni au chocolat. Le chocolat c’est le diable.

Il faut que ce soit dans des contenants réutilisables pour pas polluer la planète et il faut aussi que les collations soient dans une boite à lunch différente de celle du dîner.

Si t’es encore moins chanceuse, les allergies dans la classe de ta progéniture ajoutent les contre-indications suivantes : sans fraises, sans oeufs, sans produits laitiers et sans produits de la mer aux habituels sans noix, sans chocolat et sans goût.

Les premières années t’étais pleine de bonne volonté pis tu faisais des collations et des desserts maison, mais finalement, tu t’es ben rendu compte que c’était pas mal plus simple d’acheter des pattes d’ours que de convaincre le prof de ton p’tit qu’il n’y avait pas de pépites de chocolat dans tes galettes à la mélasse pis que des biscuits Ritz avec du Cheez Whiz faisaient la job parce que l’école fait la guerre au sucre, mais le sel et le gras trans, ça, c’est pas plus grave que ça finalement t’sais.

Ça fait qu’inquiète-toi pas si en fin de semaine, ton panier d’épicerie est rempli de boite de jus en carton, de pattes d’ours, de biscuits Ritz et de plein de cochonneries du genre que t’essaies de ne pas donner à la maison. La caissière de l’épicerie te jugera pas. Elle, elle en a vu passer quinze autres comme toi dans la dernière heure.

Myriam Gélinas
MYRIAM GÉLINAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *