La rencontre

bébé naissant

Et pis vient le temps de la fatidique poussée. Tu donnes tout c’que t’as pis tout c’que t’as pas, t’sais. Le personnel médical est attroupé pour assister en première loge à la naissance de ton enfant, ce petit être qui t’a gratté l’intérieur du ventre des mois durant pis qui t’as fait décrocher ben des sourires. Après ce qui t’as semblé être près d’un demi-siècle, tu t’apprêtes enfin à faire connaissance avec ce cher fœtus tant cajolé de ta main bienveillante, ce malchanceux pour qui, de ta voix des plus horribles, tu t’efforçais parfois de chanter.

C’est ton heure de gloire et pis c’est toi qui mène le bal à c’t’heure. Ça fait que pousse. C’est le moment que t’attends depuis le tout début pis ça te semble irréel et à des années-lumière de la façon dont tu t’étais figuré ça.

Plus que quelques secondes maintenant te séparent de l’enfant qui sera ton enfant pour toujours. Quoi qu’il advienne et quoi que tu fasses, la rencontre que tu t’apprêtes à vivre changera à jamais le courant de ta vie.

En quelque part au fond de toi, tu doutes. Vas-tu l’aimer ? Vas-tu être capable de le rendre heureux ? Est-ce vraiment aujourd’hui le plus merveilleux jour de ta vie ?

Dans ce tourbillon d’émotions s’impose alors dans ton champ de vision un petit corps gris-mauve. Pis vient un cri de vie intense, agressif, qui traverse tes tympans. T’es choquée de voir déjà toute l’indépendance et la force que dégage ce nouveau-né qu’on te dépose en vitesse sur la poitrine.

C’est à ce moment que tu réalises que t’étais pas préparée à l’évidence que ton enfant allait t’être inconnu. Que chaque angoissante seconde en sa compagnie tracerait une esquisse de chemin sur une page blanche. Devant la lourdeur de la tâche, tu viens de littéralement t’effondrer sous le poids de l’inquiétude pis de la responsabilité.

Tu t’attendais à un fleuve d’amour, t’sais. La vérité, c’est que tu frissonnes au bord de l’état de choc devant ce nouvel humain, ce parfait étranger qui nécessitera une tonne de soins maintenant qu’il ne fait plus partie intégrante de ton corps.

Contrairement à ce que tu t’étais imaginé enceinte, ça prend plusieurs mois avant de tomber éperdument en amour avec ton bébé. Mais à chaque étape, à chaque réussite, votre amour devient plus fort. Et pis vous cheminez comme ça, au gré du beau pis du mauvais temps. Naturellement, les chapitres du livre se succèdent sans trop que t’aies à lever le crayon.

Fallait pas t’attendre à une amourette ordinaire. Parce qu’un amour de mère, c’est enraciné jusqu’au noyau de la terre. Pis une racine aussi profonde, ça pousse pas du jour au lendemain.

Et pis sans même que tu le réalises, des années plus tard, tu tu rends compte que le jour de cette rencontre-là, ça n’a pas juste été le plus beau moment de ta vie. Ça a été le jour où tu as réellement commencé à vivre.

Stéphanie Hébert
STÉPHANIE HÉBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *