10 vérités parentales à l’heure du dodo

enfant ne dort pas

#1 La vessie se remplit beaucoup plus vite à partir de sept heures le soir à cause de l’effet de la lune sur la gravité de la terre. C’est pour ça que ta progéniture se relève au moins trois fois pour faire pipi.

#2 Ce même phénomène naturel provoque aussi une grande soif qui ne peut être assouvie que par un minimum de deux levées du corps et quatre verres d’eau qui auront tôt fait de te ramener au point un.

#3 Un toutou spécifique dont le nom et la forme varient quotidiennement est essentiel à l’enfant moyen pour s’endormir en toute sécurité. Ne le cherche pas dans son lit, c’est assurément celui qui a disparu quelque-part-on-sait-pas-où et que tu vas chercher pendant vingt minutes en sacrant à huit heures le soir.

#4 Les becs et colleux qui sont pourtant fuis à la journée longue par ta progéniture sont réclamés en masse une fois les lumières fermées quand ta seule envie est de t’exfiltrer devant la télé.

#5 Une étude très sérieuse a établi une corrélation entre le moment où tu poses les fesses sur le divan et le déclenchement de peurs infantiles incontrôlables en tout genre nécessitant un nombre d’interventions illimité. Parmi ces peurs, on retrouve notamment  les monstres, les voleurs, les feux, les orages, les vents violents, Harry Potter et le méchant-du-film-13-ans-et-plus-que-tu-vas-regretter-d’avoir-fait-écouter-à-ta-progéniture-toute-ta-vie.

#6 Pour une raison demeurant toujours inconnue, même si ton chérubin clame son autonomie à la journée longue à ton plus grand damn à plusieurs occasions, il est vraisemblablement incapable de s’abriller et de désabriller toute seul. Se faisant, it te réclame à grands coups de j’ai-froid-j’ai-chaud à ton plus grand plaisir.

#7 Lorsque le rire international de la fatigue se manifeste chez l’enfant moyen, il est déjà trop tard.

#8 Passé le cap de l’heure fatidique universelle connue par tous les parents, tous les espoirs sont vains et toutes les stratégies deviennent inefficaces.

#9  Le fait de te relever quarante-huit fois en moins de dix minutes pour répondre aux divers pas-besoins de ton enfant en quête du sommeil peut provoquer un sentiment s’apparentant à la colère, au désespoir et à la folie.

#10 En cas d’une carence de sommeil suivant un coucher tardif pour toutes les raisons énumérées ci-dessus, les symptômes, apparaissant plus ou moins deux à six heures après le réveil de l’enfant, s’apparentent étrangement à un état dépressif sévère, une crise de folie passagère ou une possession démoniaque pouvant exclusivement être traités par un exorcisme ou une sieste de trois heures.

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *