Nettoyage express : les vestiges du souper

vaisselle sale

Dernière bouchée du souper avalée, tout le monde s’est déjà levé de table pour aller se garrocher sur le divan devant les bonhommes. Pas toi. T’es encore pognée pour te taper la routine post-souper-ramassage-vaisselle-nettoyage de plancher. Avec ta grosse famille, on dirait que ça finit pu.

Ta cuisine ressemble presque à celles qu’on voit dans le programme de Désordre Extrême. La table est pleine de détritus d’assiettes à moitié mangés parce que Papa, ne sachant plus quoi faire pour calmer les esprits affamés, les a bourrés de Goldfish juste avant le souper. Les Scott Towels sales sont en train de se décomposer à force d’avoir absorbé des dégâts de toutes sortes. Ton évier déborde de vaisselle sale ou propre, tu l’sais même pu toi-même. Ton poêle d’ordinaire blanc a l’air d’avoir la malaria tellement il est picoté de sauce tomate, de débordement d’eau de cuisson de patates et de morceaux d’oignons qui ont perdu la vie en sautant d’la casserole. Ça, c’est sans compter les douze milles graines qui traînent allègrement sur le plancher et qui vont s’agglutiner avec les motons de poussière pour former une belle boule qui se transformera ensuite en jouet pour ton chat.

T’es au bord de la crise de nerfs, tu penses que y tu arriveras jamais avant demain matin d’aller te coucher. C’est clair que tu vas être toute seule pour faire la job ; les autres sont ben trop occupés à écouter pour la quatre-vingt-huitième maudite fois l’épisode vingt-deux de la saison un de la Pat’ Patrouille. Pour t’éviter une thérapie qui ruinerait ton portefeuille et ton budget annuel de la SAQ, tu vas essayer diverses techniques de décrassage plus ou moins efficaces.

Ta priorité va aller au plus rushant. Les p’tits grains de riz Uncle Ben et les morceaux de patates effoirés par ta threenager qui trouve ça ben cool de lancer ses restes de souper pour voir ta face de joker. Armée de ton balai Vileda, tu vas essayer de ramasser le plus gros avant que ta mini de dix mois décide qu’elle a encore faim. T’as clairement pas suivi ton cours de porte-poussière 101 et le contenu se rendra jamais entièrement dans la poubelle.

Tu vas avoir l’idée lumineuse de t’acheter une balayeuse à main. Au début, tu seras au paradis: les graines disparaîtront aussi vite que l’éclair. T’sais que d’la bouffe, ça finit par se décomposer. Ta belle balayeuse toute neuve va finir par sentir la mort parce que tu la vides jamais. On retourne à la case départ.

Tu pourrais toujours utiliser la solution plus économique et écologique du chien-qui-siphonne-les-graines. Ça te coûterait pas trop cher de bouffe parce que tu le nourrirais à même les restes de table. Mais vu que t’as beaucoup d’enfants, t’aurais absolument besoin du modèle extra-large. Sauf que plus le modèle est gros, plus ce qui ressort à l’autre bout l’est aussi. Pis je te parle pas de poil. Penses-y.

Ça fait que je te conseille d’aller au magasin du Dollar et d’acheter trois belles nappes de plastique à motifs douteux que tu pourras placer en dessous des chaises de ta progéniture. Quand tout le monde aura fini de manger, tu pourras rouler ça en tapon et prendre une belle marche de santé au boutte de ton terrain pour pitcher les cochonneries le plus loin possible de ta cuisine. En plus, tu vas faire une belle action en nourrissant les corneilles du quartier et l’oeil de ton vieux voisin cochon.

Avec la vaisselle, ne perds pas toutes ces heures interminables à tout laver à la main parce que c’est mieux pour l’environnement que l’utilisation des méchantes machines électriques. Ce qui est bon pour l’environnement ne l’est pas forcément pour ta santé mentale. Mais n’oublie pas que ce qui est sale va au lave-vaisselle et que la vaisselle qui a l’air propre peut être rangée après avoir brièvement soufflé dessus. T’sais que la tasse à mesurer que t’as utilisée pour préparer ton riz est pas vraiment sale après une utilisation. Pis y’a juste toi qui le sait.

Pour ce qui est du ménage d’la table, fais un démêlage sommaire. Poubelle ou non-poubelle. Tu l’as lu plus haut, toute va au lave-vaisselle. Et non, tu ne rinces rien. Oublie pas que cet outil magique de technologie vient plus souvent qu’autrement avec une fonction de broyage. Ça fait qu’un Scott Towel s’y défait en moins de deux pis les restes de table de table vont s’échapper dans son tuyau ni vu ni connu. Pis si ça jamme après trop d’utilisations, laisse ton chum s’arranger avec ça.

C’est de même que ça marche le nettoyage post souper sans trop d’efforts. Comme Ryder le dit: rien n’est trop dur, Maman assure !

Véronique Martel
VÉRONIQUE MARTEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *