12 vérités parentales à table

enfant table dégât Crédit: arturkurjan / 123RF Stock Photo

#1  Le temps de préparation d’un repas est inversement proportionnel à sa popularité.

#2  Ta progéniture va immanquablement attendre que tu sois assise pour te demander n’importe quoi et/ou faire un dégât quelconque nécessitant que tu te relèves. Au moins cinq fois. À chaque repas.

#3  À tous les soirs, tu déposes le souper que t’as pris une grosse demi-heure à faire devant tes rejetons et ton corps au complet se contracte dans l’attente de recevoir son lot de protestations et de j’aime-pas-ça de façon conditionnée.

#4  Les graines sous la table sont inévitables. Tu penses qu’elles ont un sexe et qu’elles se  multiplient entre elles à un rythme effréné au point où tu les balaies directement sur le plancher pour leur permettre de continuer de vivre en famille.

#5  Tu essuies au moins un caca par semaine au beau milieu du souper.

#6  Tes skills de négociatrice à table battent à plate couture les compétences des plus grands négociateurs criminels.

#7  Peu importe ce que tu manges, le plus jeune en a toujours jusque dans le milieu du front. Même si c’est des raisins, une carotte ou un verre d’eau.

#8  Servir un plat que ta progéniture n’aime pas en revient ni plus ni moins à lui donner du caca de chien ou à tenter de l’intoxiquer avec une matière dangereuse. Ce faisant, afin de se protéger des germes ou d’une mort imminente, il hurle, se sauve ou fait le bacon. C’est selon.

#9  Les dégâts de lait ont toujours une forte tendance à trouver la craque de la table.

#10  Tu as toujours la cruelle impression de sous-alimenter ta famille quand ta progéniture te demande une deuxième portion mais qu’il ne reste plus rien.

#11  Quand tu cuisines une double-batch de wathever pour éviter que la chair de ta chair ne meurt au bout de sa faim et de son premier service, tu jettes la moitié du steak pis des patates que t’as mis vingt minutes à piler avec la larme à l’œil en pensant à la grosse heure de frottage de chaudron qui t’attend.

#12  À tous les repas, tu te demandes comment c’est possible que tu puisses être dotée d’une aussi grande capacité à prévoir les dégâts en tout genre alors que ta progéniture semble toujours totalement ignorer le danger potentiel qui lui saute dans la face au moment où elle s’enligne une bouchée de soupe en sautant sur sa chaise.

 

 

 


2 thoughts on “12 vérités parentales à table

  1. lafolledingue Répondre

    J’ai déjà répondu à floune #2 qui inspecte toujours tous ses aliments minutieusement (de peur de trouver du poison j’imagine):  » Quand je vais vouloir t’empoisonner pour vrai, je vais mettre ça dans quelque chose que je suis certaine que tu vas aimer pis manger sans te poser de questions. Faque là, embraille pis mange ton assiette, tu ne mourras pas ce soir! » Mon chum m’a fait des TRÈS gros yeux…ben quoi des fois tu viens à boutte de négocier pour deux bouchées et demie.

    1. Éli Répondre

      Hahahahaha!!!! Mon dieu que ça me fait rire, cest la meilleure réplique de la vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *