Ton p’tit a écouté la télévision

télévision pixabay.com

C’est bel et bien arrivé en fin de compte. Tu te l’étais promis pourtant, tu avais insisté devant d’autres adultes que jamais au grand jamais tu le ferais. Et pourtant si, tu l’as fait. Ton p’tit a écouté la télévision. Non, pas juste quelques minutes ou une heure. Il l’a écouté loooooooogtemps.

Tu étais jeune et frivole autrefois. Tes idéaux étaient purs, tes promesses solides, inébranlables. Ton enfant s’occuperait de diverses façons. Il attraperait les papillons avec un p’tit filet confectionné à la main, peinturerait les galets et roches de la cour arrière, ferait du bricolage ou lirait un bon livre adossé à la fenêtre, les bouclettes brillant sous le soleil doré de l’après-midi. Tu n’avais pas deviné l’énergie que ça prendrait pour convaincre un enfant de jouer par lui-même.

Oui, il y a quelques moments, ces moments Facebook/Instagram, où tu retrouves ton enfant assis parmi ses Legos et figurines, chantonnant nonchalamment, bien concentré dans son monde imaginaire ou encore en train de courir après le chien, rigolant à gorge déployée. Mais combien de temps avant que le p’tit ne fonce dans la table ou s’enfarge dans le chien? Combien de temps avant qu’il n’ait faim, que le Lego ne rentre pas comme il le faudrait dans l’autre morceau, que le livre ait besoin d’être lu à voix-haute, par toi, par-dessus le marché?

C’est presque devenu une honte d’admettre que ton p’tit regarde la télévision. Que parfois le weekend ou l’été, il se lève et mange ses p’tites céréales devant ses émissions préférées. Personne ne va te l’admettre ouvertement, mais les yeux roulent et les sourires se font complices. « Mon doux, il fait tu autre chose que d’écouter la télé c’t’enfant-là? »

Un jour, après une longue, éreintante et frustrante journée, tu as laissé ton p’tit devant la télévision le temps de souffler un peu. Pis le temps de lire ton Facebook. Pis le temps de préparer à souper. Tu as vu le visage de ton p’tit changer peu à peu. Son énergie folle s’est apaisée, son regard est devenu sérieux, concentré. Oui, tu vas pouvoir relaxer. Oui, le monde va prendre du sens le temps de deux émissions. Tes p’tites carottes vont cuire tranquillement, tout comme ton pain de viande pis ta sauce. Tu vas prendre des grandes bouffées d’air. Tu vas te ressaisir. Tu le sais que ce n’est pas toujours comme ça. Tu t’accordes ce répit.

Pis après que tu aies repris tes esprits, tu vas t’asseoir avec le p’tit pis chanter toutes les chansons de Dora, imiter le voix de Mickey et Donald pis nommer une à une les catchphrases de chacun des chiots de la PatPatrouille. La télévision n’est pas que mauvaise finalement. Comme toute chose dans la vie de parent, tu vas réaliser que c’est de bien doser qui importe. Qu’en toute chose, il ne faut jamais abuser. Pis oui, tu vas t’émerveiller de voir tout ce que ton p’tit a appris grâce à telle et telle émission. Tu vas t’extasier de voir que ton p’tit sait compter en anglais, réciter des comptines en espagnol et connait les pays de l’Europe. Pis tu vas te rappeler que toi aussi tu écoutais des émissions avec une ferveur quasi-religieuse quand t’étais p’tit pis que t’a pas trop mal tourné finalement.

papa pis dada logo

 

Papa pis Dada publie un article exclusif tous les mardis pas plus loin qu’ici.
Si t’as aimé son article, va donc faire un tour sur son site web.
Pis tant qu’à passer, fais un croche par sa page Facebook.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *