Je ne peux plus te protéger

parent bébé main

Mon beau grand garçon,

Aujourd’hui, j’ai peur. Parce que je sens que je ne peux plus te protéger de la laideur du monde. Et j’ai envie de crier. J’ai envie de crier pour faire fuir le mal qui m’étrangle le cœur et faire taire la violence qui sillonne notre monde comme le venin d’un serpent parcourt les veines de sa proie jusqu’à la paralysie complète ou la mort imminente.

Il faut que tu saches que c’est possible qu’on s’en prenne à toi sans raison. Que tu n’es plus à l’abri dans tes rêves et ton monde imaginaire. Que ton innocence sera plus tôt que tard écrasée par ce qu’il y a de plus laid en nous et qu’il n’y a aucun échappatoire.

Il faut que je te prévienne que le monde n’est pas fait que pour rire et courir autour de la maison avec ta petite pelle jaune. Il est aussi trop souvent fait pour s’éteindre, alors que notre flamme éclairait encore à peine la vie, aux mains de gens dont la haine est tellement grande qu’elle les a rendus aveugles. Des gens prêts à s’en prendre toi, mon amour, du haut de tes quatre ans, dont la seule aspiration est de regarder le soleil briller en mangeant ta crème glacée.

Il faut que je t’admette que je ne peux rien faire. Que tu n’es déjà plus en sécurité. Que même si je suis grande et forte comme une maman, il y a des choses contre lesquelles je ne peux rien et que mon amour, aussi grand soit-il, ne saura jamais te protéger autant qu’il le voudrait.

Mais, mon beau grand garçon, malgré la peur, je veux mettre ton cœur à couvert. Rappelle-lui tous les jours d’aimer plus fort et de ne jamais succomber à la laideur du monde.

Parce que tu es ce qui lui reste de plus beau.

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *