5 tâches ingrates pour lesquelles la chair de ta chair ne te remercie pas

enfant grimace

T’as beau inculquer la politesse au fruit de tes entrailles autant comme autant, y’a certaines choses pour lesquelles il ne te remerciera jamais. Ou jamais assez. Parce t’sais, c’est ni plus ni moins que ta job de parent de les faire sans demander ton reste.

#1 Essuyer son derrière

Ça va de soi, ça fait que tu peux oublier les maman-peux-tu-venir-essuyer-la-slice-de-marde-que-j’ai-dans-les-fesses-s’il-vous-plaît et je-te-remercie-de-m’avoir-torché-le-derrière-ma-belle-maman-d’amour.

#2 Essuyer son nez plein de morve

Non seulement il ne te remercie pas d’essuyer ses fluides nasaux mais, en prime, il t’en veut. Ouais. Il faut que tu lui cours après avec ton Hydrasens à grands coups de menaces pour décrotter son nez qui coule jaune-vert-brun. Et une fois que t’insères le tout dans son nez, tu deviens rien de moins qu’une tortionnaire en quête de lui faire subir les pires sévices. Ça fait qu’oublie les remerciements.

#3 Donner la dernière bouchée de ton dessert ou la moitié de ton hamburger

Il débarque systématiquement au moment où tu t’apprêtes à manger le dernier morceau-de-ton-gâteau-triple-chocolat-tant-désiré-avec-des-étoiles-dans-les-yeux pour te demander si il peut avoir l’ultime bouchée qui reste. Avec son regard de chat botté. Pis toi, tu te sacrifies. Parce que c’est la chair de ta chair. Oublie l’avènement d’une quelconque trace de reconnaissance pis prends-toi une banane.

Il a choisi des croquettes chez McDonald’s et t’as eu le malheur de prendre un bon hamburger rutilant graisseux à souhait ? Shame on you. Il va t’en demander quarante-huit bouchées jusqu’à ce qu’il ait atteint un minimum de la moitié en échange de pas-de-croquettes. Mais tu lui dois bien ça. Toi, la main qui le nourrit. Reste plus qu’à te replier sur le très populaire yogourt de son Joyeux Festin et observant toute forme de gratitude briller par son absence.

#4 Dormir dans son lit de transition

Il s’est réveillé en panique au milieu de la nuit pour cause de cauchemar en hurlant ton nom et à défaut de le laisser dormir dans ton lit, tu as fini par dormir dans le sien sous la menace de va-t’en-pas-maman-la-maison-va-prendre-en-feu.

Recroquevillée en crevette à un demi-pouce du bord entre Chase pis Olaf avec des pieds pis des mains dans la face en alternance, tu t’es relevée de là trois heures plus tard avec un mal de dos de trois jours, la terrible impression d’avoir pris quarante ans d’un coup et le besoin imminent de t’acheter une canne. Est-ce que quelqu’un t’as dit merci ?

#5 Cuisiner

Depuis sa naissance, tu t’efforces de préparer des repas variés qui font plaisir au guide alimentaire canadien tout en tenant compte de ses milliers de caprices. Tu prépares en moyenne mille cinquante repas annuellement – dont plusieurs exclusivement pour lui pour cause de c’est-pas-bon-les-oeufs-j’aime-pas-ça-les-pâtes-moi-je-veux-pas-de-tomates – représentant plus ou moins trois cent cinquante heures en tant que Chef Boyardee devant tes fourneaux. Malheureusement, le ratio de merci souffre d’une importante carence de présence au profit de c’est-pas-bon-yark.

Ça fait que c’est ça. Fais-toi en pas. La gratitude vient plus tard. Normalement quand il te reste plus ou moins cinq ans à vivre pis que ta progéniture est pleine de regrets devant ta mort imminente.

logo parfaite maman cinglante


Une réflexion sur “5 tâches ingrates pour lesquelles la chair de ta chair ne te remercie pas

  1. Marie-Lou Répondre

    Hahahahaha! Moi c’est le : « … qui font plaisir au guide alimentaire »
    C’est tordant de lire vos articles, sérieux…
    Lâchez pas, vous êtes de bonnes rédactrices!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *