Sans sel, sans sucre, sans gluten, sans goût

kid disgusted

À toi, p’tite mère, qui me juge parce que mon enfant mange des Pattes d’ours pis des GoldFish pendant que le tien se régale de compote de pois chiches et de graines de chia.

À toi, p’tite mère, qui me juge parce j’achète mes légumes chez Métro à défaut de les faire pousser dans mon jardin arrosé avec de l’eau bio.

À toi, p’tite mère, qui me juge parce que ça arrive que notre repas ne contienne pas les quatre groupes alimentaires recommandés par le Guide canadien – surtout les soirs de soccer – contrairement à tes repas qui eux sont dignes d’une photo d’un livre de recettes végétariennes.

À toi, p’tite mère, qui me juge parce que mon enfant boit du Fruitopia alors que le tien boit un petit jus frais fait maison avec ton extracteur dernier cri.

À toi, p’tite mère, qui me juge parce que mon enfant aime le Kraft Dinner et que je lui en donne régulièrement parfois pour lui faire plaisir. Je sais bien que toi, tu t’efforces de lui faire un bon macaroni au fromage maison fait de fromage vieilli dix ans râpé de tes mains en prenant soin d’accompagné le tout de pâtes de tofu.

À toi, p’tite mère, qui me juge parce que mon enfant mange d’la crème glacée aux Rolos au lieu de ton yogourt glacé aux fraises des champs fait maison.

À toi, p’tite mère, j’te dis de te souvenir de notre vieux temps où tous ces beaux produits biologiques sans sel, sans sucre, sans gluten et sans goût n’existaient pas.  Je te dis de te souvenir qu’on était heureux quand on mangeait du pâté chinois avec d’la vraie viande, du blé d’inde en cacanne pis des patates parsemées de ketchup chimique. Je te dis de te souvenir qu’en accompagnement, on avait le droit à un beau grand verre de Welch aux raisins. Tu t’souviens comment ça goûtait la vie? Juste l’odeur me rappelle mon enfance.

À toi, p’tite mère, j’te dis permets à tes enfants de boire et manger trop d’sucre de temps en temps. Je te dis permets à tes enfants de vivre leur p’tite vie d’enfant. J’te dis pas de les bourrer de malbouffe à longueur de journée mais ne les prive pas des p’tits plaisirs d’la vie.

Dis-toi que bientôt, beaucoup plus vite que tu l’penses, tes enfants deviendront grands pis ils feront leur épicerie chez Rachelle Bery en s’efforçant de faire manger du tofu pis du sans-viande à leur enfant sans même se souvenir de c’que ça goûte, des popsicles en fusée.

LaurianneLoyer-Bernatchez_Web

LAURIANNE LOYER-BERNATCHEZ


26 thoughts on “Sans sel, sans sucre, sans gluten, sans goût

  1. Louise Lambert Répondre

    Moi j’ai mangé de tout ce dont tu parles et je suis rendue à 71 ans, heureuse et il me fait toujours plaisirs de faire manger des biscuits aux brisures de chocolat trempés dans le chocolat, avec un bon verre de frutopia. Pas tout le temps mais je suis sûre qu’ils garderont un merveilleux souvenir de leur Mamie Lou!

  2. Jess Répondre

    C’est drôle comme ce genre d’article revient souvent, je n’en ai encore jamais lu un seul qui proclamait l’inverse, à savoir une mère qui juge celles qui donnent de la malbouffe à leurs enfants et qui se vante de donner des aliments santé aux siens… Vous dites qu’on vous juge, il me semble que c’est plutôt l’inverse. En même temps, quand on fait attention à l’alimentation de nos enfants, on ne se sent pas confrontée par ceux qui leur donnent du kraft dinner et autres trucs dégoûtants, donc pas besoin de se justifier en écrivant ce genre de texte …. Les aliments sains ont beaucoup de goût, voilà encore un préjugé que de dire le contraire, plusieurs d’entre nous les consomment par choix. En ce qui me concerne, même enfant je n’aimais pas le pâté chinois, le ketchup chimique, le nutella et les jus bourrés de sucre et ma fille ne connait pas ça, je ne pense donc pas que ça lui manque, au contraire, elle est toute excitée de manger du yogourt nature et des fruits et légumes frais… C’est sûr que ça irait plus vite de lui faire des saucisses hot dog hyper chimiques et du fameux kraft dinner, mais bon, on n’aime pas ça, alors pourquoi lui inculquer ce genre d’habitude ? Quand à moi, ce sont les produits frais et locaux qui goûtent la vie et on est chanceux à notre époque d’avoir le choix que nos parents n’avaient pas. Je ne pense pas que les enfants qui mangent des aliments aux calories vides soient plus heureux que les autres, mais bon, à chacune sa façon d’acheter la paix pour ensuite se déculpabiliser…

    1. Val Répondre

      Excellent résumé de ma pensée…
      À voir aussi le nombre de maladies physiques et mentales, je préfère et de loin la nutrition saine.
      Mon fils adore ses avocats bio! Lol!

      1. Nathalie Vere-Holloway

        Contente que je ne suis pas la seule qui s’insurge de ce texte… On dirait seulement une pauvre mère frustrée qui n’a pas le contrôle, et qui semble justifier ses choix. Si tu crois que mon enfant va souffrir adulte, car il n’a pas mangé pleins de merdes commerciales, je n’imagine pas les tiens avec le mode de pensé que tu as, et l’alimentation que tu leur donnes, ils vont te remercier d’avoir le diabète ou n’importe qu’elle merde. Lâche pas championne 😉

    2. Justine Répondre

      Wow!! Exactement ce que je pense…comme ce que je pense egalement de l’article des mères allaitantes qui jugent les mères qui n’allaitent pas….foutaise c’est plu Tôt le contraire qui se passe tant qu’à moi…je ressens du jugement parce qu’on mange bien et parce que j’allaite!!

    3. Christiane Répondre

      Vous avez jamais vu un article qui proclame le contraire? ! Reliser le votre… c’était peut être pas votre intention mais je vois beaucoup de jugement et de comparaison à saveur dégradent (le mot degeulace). Je crois qu’elle fait le portrait de comment se sent une mère qui n’est pas difficile par rapport avec plusieurs articles qui les degrade en disant qu’elles veullent se justifier. Pour ma part, une juste équilibre serait approprié. Le tofu n’est pas naturel (il a été transformé) et une crème glacée n’a jamais donné le cancer ou déranger aucun métabolisme.

      1. Christiane

        *le mot  » dégoûtant »

    4. Cindy Répondre

      Merci Jess! C’est exactement ma pensée 😍

    5. Andy Alou Répondre

      Je me disais la même chose…même si ma fille mange parfois du kraft dinner, j essaie le plus possible de faire tous mes plats maison…ben oui je passe mon dimanche à cuisiner! Et je pense que mes enfants ont acquis de bonnes habitudes alimentaires…

    6. daph Répondre

      j’adore!

  3. Van Répondre

    J’appuie totalement Jess.
    Les deux extrêmes ne sont pas mieux, ni l’un ni l’autre.
    Et nous ne le faisons peut-être par obligation aussi. Avec un enfant ayant 26 allergies, le risque de contamination croisée est assez élevé dans la section fruits et légumes, grâce aux insouciants 😉
    FACK, je vais continuer d’éduquer mes enfants à une alimentation variée et saine.

  4. richard barcelo Répondre

    J’ai toujours bien de la difficulté à comprendre ce genre de texte. Ce que ça dit au fond, c’est : Juge moi pas, mais laisse moi te juger! J’y vois ici quelqu’un qui essaie de se déculpabiliser de donner un peu de scrap à ses enfants. L’histoire, c’est que personne ne l’accuse de mal faire! Cette personne voit quelqu’un qui réussi à donner à ses enfants des aliments sain et se sent coupable de ne pas pouvoir le faire.

    Au lieu de dire  »pffff. Check l’autre frais chier avec ses aliments bio. Moi je donne de la scrappe pi je m’assume »
    Pourquoi ne pas juste se mêler de ses affaires ? Donne ce que tu veux à tes enfants pi laisse les autres faire la même chose. La personne qui ne donne  »que du bio sans goût à ses enfants n’écrit pas d’article de blog pour dire que t’es conne de pas le faire. Pourquoi écrire un article pour shamer ceux qui le font ? C’est à n’y rien comprendre.

    Élevons donc tous nos enfants à notre façon sans juger les autres…

    1. La Parfaite Maman Cinglante Répondre

      L’idée de l’auteure est plutôt d’expliquer que les petits plaisirs sucrés font à son sens partie de l’enfance quand ils sont consommés sans excès.

      1. Marie-Lise

        À moins de manger devant un public 3 fois par jour, je me demande qui pourrait bien vous juger? QUi le saurait?
        Chaque fois que j’ai entendu ce genre de discours c’était pour se déculpabiliser en rejetant le blâme sur les autres. Je suis coach dans le domaine de la santé et du fitness et je peux vous garantir que le steak blé d’inde patate des années 70 n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui à cause de la pollution, des engrais chimiques, des hormones de croissances ,des ogm et j’en passe. Et c’est loin d’être la majorité des gens qui se procurent leur aliments chez Rachel Berry ,j’en sais quelque chose ( pas moi en tout cas ) ! N’importe quel adulte qui a la responsabilité de nourrir des enfants devrait prendre le temps de s’informer sur le sujet plutôt que d’écrire ce genre de texte qui donne un sentiment de confort aux gens qui se foutent totalement de connaitre l’impact de leur alimentation sur leur santé et celle de leur famille. ( mais qui sont toujours à la recette de pilules magiques pour maigrir sans efforts ! )

  5. Mel-0 Répondre

    On voit ici que celles qui critiquent tes écrits parsèment leur vie de graines de chia… lolol!!!!

  6. Audrey Répondre

    Ben moi je leurs donne du dinner kraft et de la saucisse pas mangeable comme la granola le dit plus haut et des ramen dans le salon devant la tv pour eux c’est la fête dont très difficile et je te défi rais de leurs faire avalée des poids chiches légumineuses ma petite à passée 1 journée sans manger parce qu elle voulait pas manger sont repas de la belle viande et légumes ont fais ce que l’on peu pas se qu on veut manger zen des graines mais tu me feras pas forcé mon enfants à n’en manger..

  7. Nadia Lebel Répondre

    Arrêtez de vous juger les uns les autres, mangez ce que vous voulez, vous êtes pleinement responsable de votre vie et de ce que vous en faites alors faites le comme bon vous semble. De mon côté, je vais me faire un plaisir de faire tout plein de truc maison, bon pour la santé et bon au goût pour mes enfants Les journées plus mouvementés où le temps et l’énergie manque, pourquoi pas opter pour une option de repas un peu plus rapide et facile 😉 tout est bon tant qu’on ne fait pas d’excès!

  8. Melanie Répondre

    Je suis dejà fait juger car j’ai choisi une alimentation locale au lieu de bio.
    Drette de même, je me suis fait dire que je n’aimais pas vraiment mes enfants parce que je choisissais du « chimique »
    J’ai répondu que ma nourriture poussait au bout de mon terrain et pas à 1500km de chez moi.
    Chacun sa façon de voir. Je préfère la Terre a mon nombril.
    Mes enfants peuvent manger du KraftDinner mais je fais mon propre Nutella (bio) voyez où je veux en venir?
    Je comprend l’auteure de ce billet car, même si les pro-bio n’en écrivent pas sur ce blogue, dans le quotidien, le jugement est bien ressenti de et est présent.
    Ne serait-ce que lire les blogues végés et vegan pour comprendre le phénomène.
    Je me nourris bien, mes enfants aussi. Mais je ne vais pas devenir dingue pour des sucres ajoutés dans certains produits…
    D’ailleurs, les céreales bio-sans-gluten de votre marché d’alimentation parfait est bourré de sucre aussi. Parole de ma naturopathe!
    L’important est de réfléchir à ses choix. Pas de juger ceux des autres.

  9. Dan Répondre

    Y’a ceci à retenir: beaucoup des colorants alimentaires dans les aliments pour enfants ont été liés à un risque plus élevés de cancers et diverses maladies. Faque oui, peut-être que les kids qui mangent bio ne connaîtront jamais le goût des popsicles en fusée, mais ils auront moins de risques de cancers et de diverses maladies.

    Il existe suffisamment d’information sur le sujet pour se faire une bonne idée de la situation.

    https://wellnessmama.com/36873/do-food-dyes-affect-behavior/

  10. Anonymous Répondre

    Vous pouvez manger bio!! Vous allez tous crever pareil 😂. Puis tellement bon des fois de la mal bouffe 😂. Puis on est pas obèse, en parfaite santé. De toute façon tout ce que l’on mange est chimique à part le bio. Moi j’ai pas les moyens du bio alors, j’achète du chimique. Faudrait engraisser notre boeuf, poulet, poule nous même comme dans le temps mais manque de place. 😉

  11. Sophie Desruisseaux Répondre

    Personnellement, ma fille adore le tofu… je vous jure, elle adore ça. Elle mange pleine de légumes bio, des fruits, etc. J’essaie de faire attention à ce qu’on achète, mais sans faire un excès. Je l’ai corrompu aux bonbons et je m’assume. C’est une façon faire du renforcement positif. Wow, tu as fait un beau pipi sur le pot, tu as le droit à un bonbon. C’est mal, mais je m’assume pleinement et ça fonctionne.

  12. Stéphanie Gagnon Répondre

    Moi et mon conjoints sommes végétariens depuis 12 ans et mes deux enfants de 4 et 6 ans le sont également. Je fais attention aux additifs alimentaires, je vérifie les OGM, j’achète le plus souvent possible du bio, habitant au Lac-St-Jean c’est parfois plus difficile, et j’essaie le plus possible d’avoir une alimentation variée. Par contre, mes enfants mangent parfois des jujubes, des chips et de la crème glacée. Lorsque j’ai moins de temps, avant le soccer ou la natation, le concombre est le seul légume qui accompagne le plat principal. Je ne crois pas que manger sainement exclut de déroger parfois de ses habitudes alimentaires ou de ses convictions. De plus, je n’ai même jamais mangé de repas aussi savoureux que depuis que je ne consomme plus de viande. C’est malheureusement un mythe tenace que de dire que les plats sains n’ont pas de goût! Je ne juge pas les autres sur ce qu’ils donnent à leurs enfants ou sur ce qu’ils consomment eux-mêmes, mais j’essaie plutôt de partager mes trucs et mes connaissance sur certains sujets aux personne qui s’y intéressent et qui veulent arriver à modifier leurs habitudes alimentaires parce qu’ils y voient des avantages. Cela est une question de valeurs et de priorités. La vie ce n’est pas tout noir, ni tout blanc, il y a des nuances! Alors pourquoi ce besoin de classer les gens dans des catégories? Pour sentir que celles-ci valident nos décisions? L’important c’est d’être bien dans les choix qu’on fait et après ce que les autres pensent nous importe peu, parce que bien souvent c’est moi qui a été jugée et non l’inverse.

  13. Marie-Eve Répondre

    Autant qu’elle dit « toi la maman qui juge » de ses choix de nourriture, je trouve qu’elle juge pas mal les mamans qui font ces efforts. Les mamans qui mangent bio et quu dont les repas maison à leurs enfants, ça ne veut pas dire qu’elles font de la nourriture sans goût. Du tofus peut gouter super bon, pis des popsicles au fruits maison aussi, même que ça l’a plus de goût. Les parents qui font des repas sans gluten et tout maison, il y a une grosse chance que leurs enfants aient des allergies, qu’une bouchée de kraft dinner pourrait les rendre malades. En tout cas, pour quelqu’un qui dit autres de ne pas juger, elle devrait faire ce qu’elle dit

  14. Mortimer Alexandre Tremblay Répondre

    Moi mes parent m’ont élever au saucisse à Hot-dog pis aux Kraft dinner pis aujourd’hui, ben je suis obèse morbide et incapable de perdre du poid. Donc oui, l’alimentation saine est très importante et ce n’est pas de « Vivre » de donner de mauvais habitude alimentaire, c’est de la paresse.

  15. Marie Répondre

    Bonjour,
    Mon opinion (pour ceux que ça intéresse…)
    Je crois qu’on a suffisamment d’informations pour savoir ce qui est bon pour la santé de nos jours et que même les produits bios ne peuvent rien nous garantir à ce sujet mais c’est tout de même le mieux qu’on peut faire!
    Je pense qu’en tant que parents, c’est de notre devoir d’éduquer nos enfants sur les bienfaits d’une bonne alimentation et des torts que l’on peut infliger à notre corps avec une mauvaise alimentation.
    Faire des compromis pour ne pas oublier les plaisirs de tous les aliments…
    Du Kraft dinner une fois de temps en temps avec du brocoli au lieu des saucisses hot dog c’est aussi bon et moins culpabilisant..
    Au lieu d’un énorme morceau de Gâteau, la moitié avec une grosse part de fraises…
    Nos enfants se fient sur nous pour leur sécurité et pensent que si on leur donne quelque chose à manger ben c’est parce que c’est correcte..
    On a une responsabilité envers eux.
    Des enfants nourris de mal bouffe à l’année longue vont vous en vouloir plus tard lorsqu’ils seront plus gros que les autres et mals dans leurs peaux!!

  16. Laurence Répondre

    C’est fou « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ». Pour que les autres arrête de vous juger, il faudrait vous même que vous appliquiez votre doctrine ;). Je vois ici beaucoup de jugement envers la mère qui s’efforce de bien nourrir ses enfants… et non bio et sans sel ne veut pas dire sans goût. Ouvre ton esprit un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *