Liste non exhaustive de ce que ta progéniture ne mange pas

enfant mange pas

Une banane. Si elle est coupée en rondelles ou entière. Ou si elle est pelée de façon à décacher plus de 50% de sa chair. Ou si elle n’est pas pelée du tout. Ou si toute trace de filament n’a pas préalablement été retirée. Ou si elle est grayée d’une tache brune. Aussi petite soit-elle.

Des pommes. Toutes les pommes. Sauf les Granny Smith sans pelure. Un millimètre de pelure implique un rejet systématique de la totalité de ladite Granny Smith.

Les bleuets. C’est l’affaire la plus épouvantable cultivée en ce bas monde.

Une toast. Si elle dépasse la teinte miel rôti au soleil #002.

Des légumes crus. Toute forme n’étant pas accompagnée de sauce mayonnaise-ketchup. Pas de champignons. Des concombres sans la pelure, coupés en rondelles avec du sel seulement. Des bébé carottes. Mais pas les petites. Juste les petites-petites.  Jamais de tomates. Leurs graines gluantes peuvent causer des crises violentes et soudaines de pas de vomi.

Des légumes cuits. Name it. Tous. Sauf les patates frites pis le ketchup.

Du macaroni au fromage. Toutes les sortes qui ne viennent pas dans une boite avec un sachet en poudre orange. Avec chapelure. Avec gouda. Avec fromage fin. C’est non.

Des grilled-cheese. Avec autre chose que des tranches Singles de Kraft. Pas de marque maison. Pas de cheddar. Même pas orange.

Du fromage. Toute autre couleur que marbré-orange-et-blanc.

Des pâtes. Pas de sauce. Pas de légumes. Blanches. Avec du beurre et du sel seulement. Pas de margarine. Pas de poivre. Pas de goût.

Des œufs. Jamais de quiches, d’œufs brouillés, tournés, à la coque, durs ou dans une sandwich. Camouflés dans les gâteaux sans avertissement préalable seulement.

De la marmelade à l’orange. Des bouts d’écorces perceptibles à l’œil nu déclenchent systématiquement une réaction de dégoût et des cris stridents.

Des sandwiches. Coupées en triangle. Avec de la moutarde. Avec de la margarine. C’est non. Le modèle approuvé est coupé-carré-jambon-beurre.

Du yogourt. Juste à la vanille. Servi dans son cup individuel original avec une grosse cuillère exclusivement.

Des céréales. Qui ne sont pas roses, mauves, vertes ou bleues. Ou s’il n’y a pas de bonhommes sur la boite. Ou si le nombre de grammes de sucre sur la fiche nutritionnelle n’avoisine pas les 80g par portion. Jamais de raisins secs. Les raisins secs c’est le diable.

Des nouilles chinoises. Avec des morceaux de céleri qui provoquent une réaction d’affolement systématique plus communément connue sous le nom de c’est-quoi-ça-maman-avec-un-air-horrifié.

Les condiments. Tous. Mayonnaise, relish, moutarde. Le seul condiment accepté est le ketchup. Mais il peut être ajouté partout. Tout repas confondu.

Les saucisses. Merguez, italiennes douces, italiennes fortes. Les saucisses cheddar-pomme sont tolérées. Préférence marquée pour les saucisses à hot-dog.

Le poisson. Filet de sole pané avec des patates pilées seulement. Jamais poché, ni au four et pas de citron. Acheté à l’épicerie. Jamais fait maison.

Qu’ajouteriez-vous à la liste ?

logo parfaite maman cinglante

 

 

 

 

 

 


2 thoughts on “Liste non exhaustive de ce que ta progéniture ne mange pas

  1. Nellie Répondre

    Des croquettes de poulet . Mais seulement celles en forme d’animaux avec de la sauce fruitée !

  2. Sylvie Veilleux Répondre

    De la salade. Des épinards.

    Du pain de viande.

    Du ragoût. Poulet, boeuf, peu importe. Du boeuf bourguignon.

    Des fruits de mer. Du poisson. Sauf en bâtonnets panés.

    Des olives.

    Des asperges.

    Des courgettes.

    Des tartes. Sauf au chocolat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *