5 activités gratuites à faire chez vous cet été

enfant borne fontaine activité gratuite été jeux d'eau
Jorge Quinteros/Flickr.com

C’est pas parce que c’est l’été que tu viens de gagner le gros lot. Pis la vie, ça coûte cher. Ça fait que si tu veux qu’il te reste assez d’argent pour mettre du rhum dans tes mojitos pis acheter tes cinq-cents dollars de fournitures scolaires en août, il faut que tu sois créative comme Picasso.

Ça fait que je te propose une couple d’activités gratuites pour passer le temps pis te rendre jusqu’à l’automne en esquivant un maximum de qu’est-ce-qu’on-fait-c’est-plate-y’a-rien-à-faire.

Blitz de parcs

T’aimes pas les parcs. Pis ta face, en diapason avec ton ennui profond, exprime très clairement son besoin de sacrer son camp cinq minutes après y avoir mis les pieds. Sauf que ta progéniture camperait là, elle. Ça fait que, question de changer le mal de place, pourquoi ne pas faire un blitz de parcs ? Toutes les demi-heures, tu pactes tes petits pis tu passes au parc suivant. Pis apporte le lunch. Les enfants vont être fous comme de la marde, pis toi ben, tu vas pouvoir errer dans les copeaux toute la journée comme une âme perdue ma chanceuse.

Truc de pro : c’est l’été pis il fait chaud donc favorise les parcs avec des piscines pis des jeux d’eau pis pense à mettre des sacs de plastique sur les bancs d’auto des petits, question de pas mettre la hache dans ta petite patience dans des changements de linge mouillé qui se descend ben mal jusqu’aux genoux.

Camping dans ta cour

Le camping, c’est pas donné. En fait, si tu pouvais te contenter de la tente, d’une flashlight pis des sleepings, ce serait pas mal swell. Sauf que ça te prend un brûleur, du chasse-moustique pis une glacière pactée de collations pis de glace qui fond à la vitesse grand V au détriment de la moitié de son contenu. Il faut que tu te casses la tête pour trouver des idées de repas qui impliquent pas huit chaudrons que tu vas devoir nettoyer à l’eau froide en petit bonhomme sur le bord de ton terrain ou que tu casses ton budget au casse-croûte à patates. S’il se met à pleuvoir à sciaux, tu peux dire adieu à ta zénitude pis s’il fait beau, tu peux faire une croix sur l’hygiène de ton dessous de bras.

Ça fait que si tu veux jouir des bienfaits du camping en famille sans en subir tous les inconvénients plus désagréables les uns que les autres, campe donc dans ta cour. Le frigidaire est à côté. À peu près à la même place que les toilettes pis ta douche. Pis si t’es ben ben indigne, tu pourras te pousser en douce pour dormir dans le confort du lit conjugal quand ta progéniture dormira à poings fermés.

Déjeuner sur le feu

Si tu trouves que le camping c’est pas mal impliquant, même chez vous, t’es pas en reste. Si tu veux jouir des plaisirs de la nature pis que t’as un foyer extérieur, te v’là grayée de tout ce qui te faut pour faire un retour aux sources pis un Robin des bois de toi-même. Sors du lit au soleil levant avec le toupette dans les airs en même temps que ta progéniture pis start-toi un feu. Niaise pas parce que ça va te prendre une bonne heure avant d’avoir de la braise. Pis là, sors le pain, la confiture aux fraises pis la margarine pis fais des toasts. Plaisir garanti. Pour les enfants. Toi, tu vas probablement devoir te contenter de sentir la fumée toute la journée. Y’a rien de parfait t’sais.

Tag-hose

C’est la canicule, t’as pas de piscine pis t’as pas envie d’entamer des préparatifs dignes d’un voyage au Mexique pour aller au parc ? Pas de problème. Sors ta hose. Oublie les flaflas des jeux d’eau qui se ploguent sur ton boyau, visse le pistolet pis laisse les enfants se viser à qui mieux-mieux les uns après les autres. Pis là, laisse les dire « Bang! Bang! T’es mort. ». Ça leur permet de canaliser leur agressivité d’une manière totalement rafraichissante dans le fond. Une pierre deux coups. Entertainment garanti pendant une bonne demi-heure. Reste plus qu’à t’assurer que t’as le droit d’arroser aujourd’hui.

La chasse de bibittes

Écoute, rien ne m’écoeure plus qu’une limace ou un perce-oreille. Pis je te parle même pas des vers de terre. Le simple fait d’y penser me donne le goût d’aller me rouler en boule dans ma douche en pleurant. Sauf que le fruit de tes entrailles les adore. Toutes. Sans discrimination. Ça fait qu’une chasse de bibittes en visite chez Grand-Maman, au parc d’à côté, dans ta propre cour ou dans le parking de ton bloc, c’est toujours un grand gagnant qui passe le temps. Tu peux utiliser un plat de plastique quelconque mais tous les chasseurs professionnels s’approvisionnent au Dollorama où tu peux avoir une boite-à-bibittes pour une piastre ou deux. Pis si t’es hard, amène une pince à cils pour les cas de dissection. Je sais que tu meurs d’envie de voir le dedans d’une coccinelle pis de valider si les parties d’un ver de terre coupé en deux restent en vie.

Reviens me voir la semaine prochaine que je te propose une belle trâlée d’activités gratuites à faire en cas de pluie.

Bonnes vacances !

logo parfaite maman cinglante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *