4h50 : c’est-pu-la-nuit-maman-y’a-du-soleil-dehors

lève-tôt enfant

450 je pensais que c’était un code régional. La première fois que mon gars est rentré dans ma chambre parce que c’est-pu-la-nuit-maman-y’a-du-soleil-dehors et que j’ai aperçu ces trois chiffres-là sur mon cadran, je l’ai pris pour un téléphone. La dernière fois que je les avais vu dans cet ordre-là sur un réveille-matin, j’avais vingt ans pis je sentais la robine.

À 4h50, la loi devrait proscrire toute activité. Je veux dire, outre les travailleurs de nuit que je salue et à qui je lève mon chapeau, c’est qui le malade qui se lève pour manger ses Corn Flakes ? T’sais l’avenir appartient aux lève-tôt, pas à ceux qui se lèvent la nuit. Pis 4h50, c’est la nuit.

Avant 5h00 6h00, le corps de tout enfant devrait être préprogrammé pour rester en veille jusqu’à nouvel ordre au lieu de disposer d’une alarme interne branchée sur le premier rayon de soleil pas de piton on/off. Savais-tu ça, toi, que le soleil se levait à 4h50 en juin ? C’est pas un hasard.

Jadis, quand t’avais pas d’enfant, la seule chose susceptible de te réveiller avant une heure respectable, c’était les corneilles qui sont probablement dotées du même dispositif interne que ta progéniture. Sauf qu’une corneille, tu lui fermes la boite en condamnant la fenêtre quand t’es un amant de la nature ou d’un bon coup de carabine à plomb quand t’es plus drastique. Avec les enfants, c’est plus touché.

Le premier réflexe suivant la levée du corps hâtive de ta progéniture, c’est de la sommer de retourner se coucher dans l’espoir-sans-espoir de pouvoir étirer la sauce. L’affaire, c’est que le fruit de tes entrailles ne se rendormira plus jamais pis toi non plus. Il va faire des shows de toutous dans son lit, les échapper par terre, les rééchapper par terre, les rérééchapper par terre et chanter des chansons en chuchotant. Tu vas guetter tous ses mouvements et tous les bruits qu’il émet en te crinquant d’un bon « Câlisse » toutes les deux minutes. Au bout de ses ressources, il va faire claquer son store sur le bord de la fenêtre et se mettre à tousser comme un vieux bonhomme après trois paquets de cigarettes intentionnellement jusqu’à ce que tu lèves le drapeau blanc et que tu t’avoues vaincue. Toi, qui t’étais retenue de pisser à 4h30 par crainte de le réveiller.

Effoirée dans le divan toujours baigné dans la pénombre parce que c’est la nuit, tu vas ploguer ton petit monstre sur une émission qui ramolli le cerveau et tu vas googler « Mon enfant se lève trop tôt. ». C’est là que tu vas découvrir qu’un spécialiste super reconnu dit que c’est pas grave. Que si ton enfant dort dix heures par nuit, il est pas en danger, tout baigne. Tout baigne pour qui ? Et pourquoi t’as soudainement une folle envie de trouver le numéro de téléphone dudit spécialiste pour l’appeler tous les matins à 4h50 pour lui dire que tout baigne ? Respire, expire. Il reste encore quinze heures avant que tu puisses te recoucher.

C’est là que tu vas avoir une illumination : tu vas coucher ta progéniture une heure plus tard dans l’espoir vain qu’elle se lève après les six coups de six heures. Quelle erreur de débutant. Ris pas, même si t’es un parent émérite, tu l’as déjà essayé, on l’a tous fait. La vérité, c’est qu’il n’y a aucune corrélation entre l’heure du dodo et l’heure de levé chez l’enfant moyen. Aucune. T’sais la fameuse alarme branchée sur les premiers rayons du soleil dont je t’ai parlé plus tôt ? Ben elle manque pas de batterie même si tu couches ton petit coq une heure plus tard. Ça fait qu’à 4h50 demain matin, le résultat va être le même. Sauf qu’en prime, tu vas te taper une couple de crises de larmes, de nerfs, de bacon et de chicanes en tout genre pour cause de manque de sommeil flagrant.

Si ton enfant fait des siestes, c’est normalement à cette étape-là que tu vas avoir la brillante idée de les couper. T’sais, s’il se réveille de bonne heure de même, c’est forcément parce qu’il dort trop le jour. Nice try.

Tu peux googler à l’infini, appeler Parents secours, faire des incantations sataniques, sortir ta poupée Vaudou pis partir un groupe de soutien pour les parents vidés, y’a rien à faire. Le temps va finir par faire son oeuvre et un bon jour, tu vas faire la grasse matinée jusqu’à 5h45, promis. Tu peux investir dans les trois cents guedis en tout genre conçus spécialement pour crosser le parent vulnérable en quête de quelques heures de sommeil mais personnellement, je te conseille plutôt de miser sur une cafetière qui fait du café ben ben corsé pis un thermos pour pouvoir le garder près de ton coeur jusqu’à 7h00 le soir.

Aujourd’hui tu te plains d’avoir un coq qui cocorique à bord du jour. Dans dix ans, tu vas te plaindre d’avoir une marmotte pas levable. C’est ingrat de même, être parent.

logo parfaite maman cinglante


7 thoughts on “4h50 : c’est-pu-la-nuit-maman-y’a-du-soleil-dehors

  1. Isabelle C. Répondre

    Je dois vous avouez avoir trouvé votre texte très drôle. Personnellement, j’ai investi dans des rideaux black out. Ce qui permet la noirçeur dans la chambre, et mes enfants de 3 et 5 ans se lève vers 7:00. Donc, fini les nuits à se lever trop tôt. Ca peut valoir le coup pour certains parents épuisés!

  2. Marie-Ève Répondre

    J’adore votre plume! Et oui, on a tous essayés ces petits trucs et essayé de trouver un pattern pour se gagner ne serait -ce que 15 minutes de plus de dodo. En tout cas, on a des journées bien remplies quand on les startup de bonne heure !

  3. Siphie Répondre

    Quel texte!! Je me dit très souvent que se lever avant le début de Salut-Bonjour, c’est trop tôt… Mais ça me rassure de lire que je ne suis pas toute seule … 🙂

  4. marie-pierre Répondre

    Jai tellement rit!Ça fait d’y bien de savoir qu’on est pas les seuls à vivre la levée du corps précoce. Dans notre maison c’est parfois 3 :30 du matin et on a même eu un 1 :00. Sans meme de sieste dans la journée! Heureusement que les café existe!

  5. Josée Fox Répondre

    C’est grâce à mes quatres enfants ( adultes maintenant) qui se réveillaient tous en même temps, qui déboulaient les escaliers en trainant le plus jeune derrière eux, qui s’arrachaient la boîte de céréal à cinq heures du matin parce que  » c’est mon tour d’avoir la surprise, j’vais l’dire à maman » MAMAN, Mathieu boit dans l’bol du chien! ».
    C’est grâce à mes petits trésors, qu’à 62 ans , je me réveille encore à 4:50 am. Ils m’ont entraînée pendant des années , non seulement quands ils étaient petits mais aussi quand ils étaient à l’age des « sports ». C’était moi ,la dinde , qui ramassait tout le mode pour les pratiques de natation à 6:00am parce que les autres mamans aimaient dormir au moins jusqu’à 7:00 a:m, ben voyons donc .
    Mon jeux préféré quand je me réveil c’est de regarder le cadran pour m’assurer qu’il est bien 4:50 ( on sait jamais, chu p’têtre morte!) ensuite de m’allonger sur le côté et de dévisager mon mari jusqu’à ce qu’il se réveille. Après tant d’années ça me fait toujours sourire.  » And justice for all « 

  6. melissa Répondre

    jaime beaucoup. personnellement mon plus vieux qui a 8 ans ne se levait jamais avant 10h le matin avant quil aille a lecole. par contre le 2e qui a 2 ans et demi rattrappe le coup pour son frere et lui. lol. 4h30 ou si chu chanceuse 5h.

  7. Roxan Répondre

    J’ai tellement rie…. Le mien dit plutôt c’est le matin maman il fait soleil….ich !!! J’ai beau avoir des rideaux opaques on dirait qu’il a des yeux de super-héros qui voit à travers…. Rien à faire … Mais ça fait du bien de voir que d’autres vivent la même chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *