Ta virée au parc : le parc Prévert (Québec)

Même si je voue une haine incontestable aux parcs pour enfants, ceux de la ville de Québec, je les aime d’amour. Ça doit être ça, une relation amour-haine. Cette semaine, je te présente mon parc préféré. Je sais pas si c’est parce que je l’aime vraiment ou parce qu’il est juste l’autre bord de la rue. Ce que je peux te dire, par exemple, c’est qu’il fera assurément l’unanimité de toute ta légion et de ton porte-feuille.

Le parc Prévert – Lebourgneuf (Québec)

Autobus : 72, 82
Aux abords de la piste cyclable
Stationnement : stationnement instantané sur le site et dans les rues avoisinantes
Toilettes et abreuvoir sur le site

Situé sur la rue Virginia-Woolfe dans le secteur Lebourgneuf à Québec, le parc Prévert, c’est un joyau bien gardé. Si j’étais wise, je ne t’en aurais même pas parlé question de pouvoir m’assurer de continuer de m’y rendre sans être attaquée par une horde d’enfants en shorts en quête d’une jauge d’énergie à vider.

Premièrement, il y a des jeux d’eau qui sont, tant qu’à moi, indispensables l’été. En tout cas, si les enfants peuvent s’en passer sans problème, moi, après une demi-heure à rôtir au soleil dans les copeaux de cèdre, j’ai besoin d’une douche froide. Et quoi de mieux que de passer sous les jets glacés de jeux d’eau d’enfants en gloussant comme une dinde ? Bref, les jeux d’eau du parc Prévert sont géniaux et très appréciés des enfants. Pense à apporter un sceau et une pelle si tu viens faire un tour ; des petits bassins d’eau creusés dans le béton permettent aux enfants d’avoir un fun fou jusqu’à ce qu’ils aient les pieds glacés, les lèvres bleues et que tu doives les sortir de là de force avec ton attirail d’arguments et de menaces plus ou moins efficaces telles que « On reviendra pu si tu sors pas », « On jouera pas dehors après le dodo si tu sors pas.», « On jouera pu jamais dehors si tu sors pas ». T’es démasqué. On est toutes original de même t’sais.

parc prevert 3

maman cinglante parc prévert 5

Le parc ne croule pas sous une masse d’espaces ombragés mais tu peux facilement te tapir dans un coin si tu commences à sentir du dessous de bras ou si tes jambes ramollissent. Il manque dangereusement de bancs et de tables à pique-nique donc amène ta nappe à carreau si tu prévois pique-niquer, question d’éviter les désagrément d’un spot vert et/ou humide sur tes shorts beiges. Il ne manque pas d’espaces gazonnés à l’ombre comme au soleil donc tu y trouveras assurément ton compte.

Le parc Prévert dispose d’un seul – mais gros – module de jeux pour les petits et les grands donc il faut rappeler à ta progéniture d’éviter de bousculer les tout-petits qui vont passer les quarante-cinq prochaines minutes à grimper une seule marche pendant que ton moteur sur deux pattes aura eu le temps de glisser dans le toboggan bleu cinquante fois. Toboggan, dis-tu ça des fois, toi ? Bref, le module est récent et permet de glisser, d’escalader et de grimper à qui mieux-mieux. Gare à la glissade bleue en deux étapes qui cogne les fesses et propulsent parfois les enfants sur plusieurs mètres. Côté balançoires, deux pour enfants qui couinent en tabarouette et deux pour bébé à disposition. Le parc est populaire mais personne n’attend jamais pour se balancer. En prime, une rampe de skate pour les plus téméraires pas mal le fun à essayer de grimper sans skate pour les cinq ans et plus. T’as le droit d’y aller si t’as un an, deux ans ou trois ans mais tes chances de succès sont minces. Attention, la rampe est entourée de bouette et pourrait scrapper des paires de souliers Geox à 80$.

 IMG_1935

parc prevert 2

maman cinglante parc prévert 5

Si tu vas faire un tour en début de soirée, tu as des bonnes chances de pouvoir assister à une partie de soccer ou une game de baseball complètement enlevante jouée par des enfants de huit ans puisque le parc dispose aussi de plusieurs terrains et que ça bouge pas mal. Finalement, si tu cherches un argument pour amener ton chum-joueur-de-tennis, plusieurs terrains sont aussi disponibles avec réservation.

Va faire un tour et amène ton lunch. T’en as pour quelques heures de quiétude à distribuer des « C’est beau, t’as glissé! », des « Wow, t’as grimpé! » et des « Oui, oui, je t’ai vu! » en buvant ton café McDo et en jetant un oeil coupable à ton téléphone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *