Chéri, tout ce que tu as à savoir pour la fête des Mères est ici

fête mères homme fleur

Mon chum,

En fin de semaine, c’est ma fête. En fait, c’est la fête d’un paquet de filles qui se pognent le mou de ventre avec une mine déconfite tout en posant le plus doux des regards sur leurs enfants avec plus d’amour dans les yeux que le monde au complet n’en contiendra jamais. Ouais. Si tu l’avais oublié mon chum, en fin de semaine, c’est la fête de Mères.

Normalement, c’est là que tu cours chez Laura Secord me chercher un package de chocolats qui aura vite fait de contribuer à l’amplification de mon pneu abdominal. Oui, je sais, j’ai gâché ton punch. Et quel punch. Ah non ? Cette année tu as osé les fleurs au plus grand détriment de ton porte-feuille et au bonheur du fleuriste qui se fait un plaisir de tripler ses prix juste pour toi et les centaines de milliers d’autres gars qui ont eu la même idée exotique que toi ?

Je le sais, je le sais. Toi, tu veux juste me faire plaisir. Shame on me, je vais certainement pas t’en vouloir de vouloir faire mon bonheur. Mais cette année, je vais t’éviter le parking plein à craquer de minivans remplies d’enfants tapageurs en quête du petit train des Galeries de la Capitale en plein samedi matin et les longues files d’attente d’amateurs de capucines et de pois de senteurs des pépinières. Je sais que tu redoutes le pire. Mais ce que je veux, ça te coutera pas une cenne.

Je le sais, je le sais que quelque part, au fond de toi, aux tréfonds toi de toi là, t’es plein de reconnaissance pour ce que je fais chaque jour. Mais t’sais moi je suis une fille, ça fait que j’aime ben ça verbaliser (à ton plus grand bonheur) pis je pense que j’aimerais ça que tu me le dises. J’aimerais ça que tu me dises que tu trouves que je suis une maman sur la coche qui fait une bonne job. Mais dis-moi le pas de même ou choisis le bon ton. Je suis pas un farmer qui remonte ton char. Si t’as peur du ton, une carte reste une excellente alternative.

Si t’as vraiment pas le goût de jaser, vas-y avec des petites attentions. Lève-toi avec les enfants et laisse-moi dormir une petite heure. Bon OK, je vais sans doute pas dormir et je vais sûrement écouter tout ce que vous faites mais je vais quand même relaxer plus qu’en écoutant la Pat Patrouille en faisant du lavage. Le café au lit reste aussi une bonne option, vite fait bien fait. Pis si t’es bon pour passer toute la journée avec nous, tu vas me séduire comme au premier jour. Mais l’idéal, c’est de me surprendre par un petit quelque chose qui vient de toi. N’importe quoi. Ben ben de base.

Si tu te sens pas créatif, tu peux toujours te replier sur le bain chaud pis le massage. Pas plus cher, succès garanti. Mais à défaut de devoir jaser, va falloir que tu masses. Pis je sais pas si c’est juste moi mais après 5 minutes me semble que t’as déjà les bras morts, tu sais pu trop quoi faire pis le temps passe pas mal moins vite. Parallèlement à ça, tu sais que le massage, c’est une porte ouverte pour scorer. Je veux dire, t’as plus de chance de faire l’amour en clôturant un massage qu’en finissant de faire la vaisselle. Ce que tu sais peut-être pas c’est que je dépiste assez vite ton objectif ultime pis ça brise un peu l’effet de détente. Ça fait que si tu optes pour le massage, mets ta libido de côté 5 minutes et focusse sur ma détente. À la fête des Pères, on fera le contraire.

Si aucune de mes options t’inspire, rabats-toi sur le voyage dans le sud.

Finalement, ben j’ai le goût de te dire que je t’aime même si je suis ben chialeuse. Pis je trouve que t’es un papa sur la coche qui fait vraiment une bonne job. Je voyais pas l’intérêt d’attendre la fête des Pères pour te le dire.


Une réflexion sur “Chéri, tout ce que tu as à savoir pour la fête des Mères est ici

  1. oth67 Répondre

    Pourquoi toujours cette confusion entre la fête des mères (par les enfants) et la fête des amoureux (par le maris) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *